L'enseigne Etam va à son tour quitter la Bourse de Paris

L'enseigne Etam va à son tour quitter la Bourse de Paris

Etam Prêt à porter vêtements

Boursier.com, publié le jeudi 08 juin 2017 à 10h52

C'est la semaine des opérations de retrait de la cote à la Bourse de Paris. Après SIPH et le CIC, une troisième société emblématique va faire l'objet d'une offre publique destinée à lui faire quitter le marché. Les propriétaires d'Etam Développement, une entreprise née en 1916 et cotée depuis 1997, ont décidé d'offrir une porte de sortie aux actionnaires minoritaires, sous la forme d'une offre publique d'achat simplifiée à 49,30 euros, coupon détaché (0,70 euro, détaché le 5 juillet). Cette décision fait suite au pacte d'actionnaires conclu entre les familles Milchior et Tarica (80,3% du capital) et Lindemann (16% du capital), qui porte donc sur 96,3% du capital. Le flottant est ainsi extrêmement réduit puisqu'il se limite à 3,7%.

Une grosse prime sur les cours récents

A 49,30 euros, l'offre représente une prime de 53,8% sur le cours du 7 juin. En se basant sur la moyenne pondérée par les volumes des cours, la prime sur 3 mois ressort à 64,4% et sur un an à 62,1%. Le plus haut historique de l'action, en 1998, ressortait à 85,67 euros. Sur les 10 dernières années, un sommet a été atteint juste au-dessus des 50 euros le 30 juin 2015. La moyenne des cotations sur 10 ans ressort à 26 euros. Depuis l'entrée en bourse de la société sur le second marché en 1997, cette moyenne atteint 29,80 euros. Le dossier n'était plus suivi par les analystes financiers depuis la fin 2013, il n'y a donc pas d'évaluations récentes de bureaux d'études. Un expert indépendant a été désigné, conformément à la réglementation. C'est le cabinet Ledouble qui se chargera de déterminer si la proposition est équitable. L'initiateur devrait déposer son offre autour de la fin juin. Dans la mesure où le concert détient déjà plus de 95% du capital et où il a annoncé son intention de procéder à un retrait obligatoire, les jours d'Etam en bourse sont comptés.

En bourse, le titre s'ajuste logiquement sur le prix de l'offre, puis qu'il s'envole de près de 52% à 49,32 euros. Un niveau qui dépasse légèrement le prix d'offre, mais qui s'explique par le détachement du coupon, qui n'interviendra que le 5 juillet pour un paiement le 7 juillet.

 
0 commentaire - L'enseigne Etam va à son tour quitter la Bourse de Paris
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]