L'Oréal, trop cher payé ?

L'Oréal, trop cher payé ?

L'Oréal stand

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2016 à 14h01

Bernstein conserve une perception négative de L'Oréal, ce qu'illustrent un avis "sousperformance" et une valorisation de 149 euros par action. Le bureau d'études a appliqué sa trame "4 piliers du succès" au dossier (pérennité de la croissance du chiffre d'affaires, efficacité opérationnelle, importance de la génération et utilisation de la liquidité et qualité du management). Le résultat n'est pas spécialement probant, essentiellement parce que le dossier se paie avec une prime sur ses comparables, prime que le bureau d'études juge toujours imméritée.

La performance opérationnelle annuelle du groupe sur les prochains exercices sera honorable (4 à 5% de progression des revenus, 20 à 30 points de base de gains de marge et 5 à 10% de hausse du bénéfice par action), mais inférieure à la moyenne de ses pairs. Difficile de justifier le fait que le dossier est toujours plus cher que les autres (24 fois les résultats 2016). L'analyste est parmi ceux dont la valorisation est la plus basse sur le dossier, mais n'est pas isolé puisqu'ils sont huit à afficher des cours-cibles compris entre 142 et 149 euros. A l'autre extrémité, Goldman Sachs est le plus optimiste avec un curseur placé à 189 euros.

 
0 commentaire - L'Oréal, trop cher payé ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]