La Commission européenne autorise le rachat d'Areva NP par EDF

 La Commission européenne autorise le rachat d'Areva NP par EDF©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 mai 2017 à 15h02

Comme anticipé, la Commission européenne vient d'autoriser le projet de rachat de New NP, qui regroupe l'activité réacteurs nucléaires d'Areva, par EDF. Le régulateur a conclu que l'opération ne soulèverait pas de problèmes de concurrence. Si les activités des deux entreprises ne se chevauchent pas, le gendarme de la concurrence a dû analyser en détail les conséquences de l'opération compte tenu de la taille des deux acteurs dans l'industrie nucléaire en tant que fournisseur et client.

Concernant le marché de la conception et de la construction de nouveaux réacteurs, au regard des diverses caractéristiques du marché et du nombre de fournisseurs ainsi que du nombre de centrales nucléaires non opérées par EDF, la Commission a conclu qu'EDF et New NP ne seront pas en position d'exclure leurs concurrents.

S'agissant des marchés de services aux centrales existantes et de systèmes d'instrumentation et de contrôle, l'enquête de la Commission a montré que New NP a tout intérêt à proposer des produits et services de qualité au plus grand nombre de clients potentiels. De plus, au regard des diverses dispositions régissant la commande publique, EDF ne serait pas en position d'exclure les concurrents de New NP et aurait également tout intérêt à continuer à s'approvisionner auprès d'un groupement de fournisseurs diversifié afin d'assurer un fonctionnement compétitif de ses centrales.

Concernant le marché des assemblages de combustibles, la Commission considère qu'EDF n'aurait pas d'incitation suffisante à s'approvisionner en assemblages de combustible exclusivement auprès de New NP. La Commission a donc conclu que l'exclusion de concurrents paraît peu vraisemblable à moyen terme.

Enfin, la Commission a écarté la possibilité qu'EDF puisse limiter la fourniture d'assemblages de combustibles et de services associés aux autres opérateurs de centrales nucléaires dans l'Espace Economique Européen, qui serait en violation de contrats existants.

Cette opération ouvre la voie à la profonde refonte de la filière nucléaire française rendue nécessaire par la débâcle de l'ancien champion du secteur. Selon un accord signé en novembre 2016, EDF rachètera un maximum de 75% de New NP sur la base d'une valorisation de 2,5 milliards d'euros, avec la possibilité de faire entrer des partenaires au capital de la société et de descendre ainsi à 51% du capital.

 
0 commentaire - La Commission européenne autorise le rachat d'Areva NP par EDF
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]