La dégradation du marché pétrolier pèse sur Bourbon

La dégradation du marché pétrolier pèse sur Bourbon©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 novembre 2015 à 07h21

Bourbon a connu un troisième trimestre plus difficile que le premier semestre, avec une chute des prix liée à la baisse des investissements des compagnies pétrolières. Le groupe continue à faire le dos rond en jouant sur ses coûts et en désarmant les navires dont les perspectives sont les moins bonnes. Les revenus devraient continuer à souffrir dans les prochains mois.

Dégradation au 3ème trimestre

Le chiffre d'affaires s'est contracté de -6% à 320,2 millions d'euros au cours du 3e trimestre de l'exercice 2015. Hors application de la norme comptable IFRS 11, le chiffre d'affaires ajusté aurait baissé de -4,9% à 344,1 ME, mais il aurait reculé de -12,9% sur une base de change constante. Sur cette même base et sur neuf mois, les revenus augmentent de 6,8% à 1,1 milliard d'euros en base brute mais se contractent de -5,5% en retirant l'effet de change positif. La moyenne des attentes de quatre analystes ressortait à 335,4 ME sur le trimestre (-1,6%).

Le troisième trimestre a donc été difficile pour la société, qui évolue dans un secteur, le domaine pétrolier et gazier, marqué par la chute des investissements à cause du plongeon du prix du baril. Les comptes en portent les stigmates, puisque le taux d'utilisation des navires est en baisse de -5,7 points à 73,7% et que le tarif journalier chute de -11,4% à 11.167$ en moyenne. Ces données marquent une dégradation par rapport aux six premiers mois de l'année. Bourbon a bénéficié d'un marché américain en croissance sur le trimestre écoulé, alors que l'Asie s'effondrait de 27%.

Aide-toi toi-même

Le directeur général Christian Lefèvre explique que son groupe va s'attacher à maximiser l'impact des éléments qu'elle peut contrôler : sécurité, réduction de coûts et efficience opérationnelle. "L'objectif au cours des prochains trimestres sera de maximiser l'utilisation de la flotte en étendant notre gamme de services sur l'ensemble des types de navires ainsi qu'en élargissant le portefeuille clients grâce à notre réseau et à nos solides partenariats à l'international", ajoute-t-il.

Jusque-là, note Bourbon, les réductions de plan d'investissements étaient évaluées à 15% pour les majors et jusqu'à 30% pour les indépendants, mais plusieurs grandes compagnies pétrolières ont annoncé récemment de nouvelles réductions pour 2016. Le contexte restera donc tendu et Bourbon a prévu de continuer à s'adapter aux conditions de marché. Récemment, le management a décidé de poursuivre le désarmement temporaire de certains navires lorsque ceux-ci n'ont pas de perspectives commerciales pour les 3 prochains mois. A ce jour, 31 navires "supply" sont désarmés.

 
0 commentaire - La dégradation du marché pétrolier pèse sur Bourbon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]