La réforme allemande serait moins dommageable que prévu pour Korian

La réforme allemande serait moins dommageable que prévu pour Korian©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 décembre 2016 à 10h12

Le management de Korian a rencontré les analystes qui suivent le dossier. Et l'entrevue s'est révélée constructive au vu du parcours du titre en bourse ce matin (+4% à 26,40 euros). L'action accuse un passif de 10% sur ses cours de la fin du troisième trimestre, à cause des craintes sur l'impact de la réforme conduite actuellement en Allemagne dans la prise en charge de la dépendance. Mais les dirigeants se sont montrés plutôt rassurants en minimisant l'impact des changements. "La tonalité générale se veut rassurante. La perception du risque ressort améliorée, en particulier sur les risques réglementaires en Allemagne", souligne Christophe-Raphaël Ganet, d'Oddo, dans une note à ses clients. De quoi corriger un sentiment négatif après la présentation stratégique de septembre. "Les risques associés à l'Allemagne ont de toute évidence été exagérés par le marché", poursuit le spécialiste, qui pense qu'un retour dans la zone des 27/28 euros est envisageable assez vite. Il vise à terme 31 euros et maintient son avis neutre.

Chez Natixis, Stéphane Sumar a la même perception. "Le management estime désormais que l'impact des réformes réglementaires en Allemagne sera moins négatif qu'escompté", précise-t-il, tout en relevant ses anticipations pour 2017. L'analyste est neutre et valorise le dossier 28 euros par action. Portzamparc a maintenu son avis à l'achat fort en visant 31 euros et Kepler Cheuvreux, le plus optimiste des bureaux d'études qui se sont prononcés, table sur 35 euros (37 euros précédemment) et recommande à ses clients d'acheter.

L'autre indication distillée hier par le management et que n'ont pas manqué de noter les professionnels, c'est la volonté de porter le taux de détention des actifs immobiliers d'un niveau moyen de 14% actuellement à environ 20%. Pour ce faire, des partenariats sont envisagés. Christophe-Raphaël Ganet entrevoit un possible accord triangulaire entre Korian, des foncières et des banques, pour améliorer la flexibilité du financement et du portage immobilier. Il s'attend à des annonces en 2017 sur ce point.

Actuellement, Korian compte 6 avis positifs, 6 neutres et 1 négatif pour un objectif moyen de 30,562 euros.

 
0 commentaire - La réforme allemande serait moins dommageable que prévu pour Korian
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]