La Société Générale flambe en bourse après ses comptes

La Société Générale flambe en bourse après ses comptes

Société Générale, La Défense

Boursier.com, publié le jeudi 03 novembre 2016 à 09h19

La Société Générale a publié des bénéfices supérieurs aux attentes pour le compte de son 3ème trimestre, tout en hissant son ratio CET1 à 11,4%. Le directeur général Frédéric Oudéa a fait part de sa confiance dans les perspectives de son groupe et dans le succès de son plan de transformation. Le marché, lui, apprécie : l'action bondit de 3,3% à 35,34 euros peu après l'ouverture de la Bourse de Paris, dans des volumes étoffés.

La banque a dégagé un produit net bancaire de 6 milliards d'euros au 3ème trimestre, en baisse de -5,6% en glissement annuel. Le résultat brut d'exploitation se contracte de -16,4% à 1,99 MdE, pour un bénéfice net part du groupe en repli de -2,4% à 1,1 ME. Hors réévaluation de la dette liée au risque de crédit propre et DVA, le bénéfice net aurait atteint 1,26 MdE, en hausse de 39%. Le ratio CET1 dans le référentiel Bâle III monte à 11,4% contre 10,9% fin 2015 et 11,1% fin juin. Il se rapproche de l'objectif prévu pour fin 2018, soit 11,5 à 12%. Le ROE hors éléments non économiques du groupe est de 9,7% au troisième trimestre (8,4% en données brutes) et de 9,6% pour les neuf premiers mois de 2016 (9,1% en données brutes).

Peut mieux faire en banque de détail France

La progression du bénéfice net s'appuie sur la Banque de détail et Services Financiers Internationaux (457 ME, +30,6%) et sur la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs (469 ME, +42,1% grâce à une base de comparaison aisée). La Banque de détail en France a apporté 353 ME contre 416 ME un an avant (-15,1%). La direction souligne que la banque a dégagé un bénéfice net de 3,484 MdsE après neuf mois d'activité. "Ces résultats solides témoignent de la capacité du groupe à créer de la valeur pour ses actionnaires en s'appuyant sur la force de son modèle diversifié, la maîtrise de ses coûts et de ses risques, et l'engagement de ses équipes, avec une contribution des métiers au résultat net part du groupe en hausse par rapport à l'année précédente", résume le management.

RBC, qui suit le dossier avec un avis "performance sectorielle", pense que les chiffres sont solides, même si le dépassement du consensus repose sur des éléments plus volatils que pérennes. L'analyste salue néanmoins la progression du ratio de solvabilité de l'établissement. Exane BNP Paribas pour sa part est plus radical : il relève à l'achat sa recommandation et vise 40 euros contre 35 précédemment.

 
0 commentaire - La Société Générale flambe en bourse après ses comptes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]