Lafarge rançonné par l'EI en Syrie

Lafarge rançonné par l'EI en Syrie©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 21 juin 2016 à 13h50

Lafarge se retrouve au coeur d'une polémique après une enquête publiée mardi 21 juin par le quotidien français Le Monde, qui tend à démontrer que la cimenterie du groupe à Jalabiya, dans le nord de la Syrie, a payé des taxes à l'organisation État islamique entre 2013 et 2014. "Pendant un peu plus d'un an, Lafarge a ainsi indirectement financé l'organisation djihadiste", en payant des droits de passage pour ses camions et en se fournissant en pétrole dans des zones tenues par l'EI, explique l'enquête, qui prend soin de préciser que ce financement a eu lieu "indirectement... et peut-être à son insu". En septembre 2014, l'organisation a pris possession du site. 'Le Monde' précise qu'un intermédiaire a par deux fois proposé au groupe français de relancer la cimenterie avec un partage des bénéficies avec l'EI, ce que le groupe a refusé. Désormais, le site, désaffecté, héberge les forces spéciales françaises, britanniques et américaines, après avoir été libéré en 2015 par une milice kurde.

Dans son rapport annuel 2014, Lafarge précisait que l'activité de la cimenterie de Jalabiya, d'une capacité de 2,6 millions de tonnes annuelles, avait été suspendue mi-septembre 2014, ce qui correspond à la date de prise de contrôle par l'EI. "A notre connaissance, l'usine n'a subi que des dégâts mineurs", expliquait alors le groupe, en rappelant que les dommages causés dans le cadre d'un conflit armé ne sont pas couverts par ses polices d'assurance. Fin décembre 2014, la valeur comptable de l'actif net s'élevait à 284 millions d'euros avant effet d'impôt, dont la réserve d'écarts de conversion pour 211 ME. Dans le rapport annuel 2015 de LafargeHolcim, peu d'indications additionnelles ont été fournies, sinon que le site n'a pas fonctionné en 2015. Dans son enquête, Le Monde précise que, selon un ancien cadre local, "une partie de l'usine a été démontée et revendue, les voitures volées".

 
0 commentaire - Lafarge rançonné par l'EI en Syrie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]