LafargeHolcim reconnaît des pratiques inacceptables en Syrie

LafargeHolcim reconnaît des pratiques inacceptables en Syrie©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 mars 2017 à 09h12

LafargeHolcim a profité de la publication de ses résultats 2016 pour faire une mise au point concernant l'affaire de sa cimenterie syrienne, après l'enquête menée par 'Le Monde' rendue publique en juin 2016, et divers autres rebondissements par la suite, du côté des ONG mais aussi de Bercy. Le groupe a mené une enquête interne pour faire la lumière sur les événements qui ont affecté son usine. Il est apparu que la situation était très compliquée dans la zone à partir de 2013 et que "la filiale locale a remis des fonds à des tierces parties afin de trouver des arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés... en vue de maintenir l'activité et d'assurer un passage sûr des employés et des approvisionnements vers, et depuis l'usine". LafargeHolcim indique que des fonds ont apparemment été remis à des tiers visés par des sanctions internationales, mais que les destinataires ultimes n'ont pu être identifiés. 'Le Monde' soulignait notamment que le groupe avait été "rançonné" par l'Etat Islamique.

Inacceptable, a posteriori

"Rétrospectivement, les mesures prises pour poursuivre les activités de l'usine étaient inacceptables", estime le groupe, qui reconnaît que les responsables de ses opérations en Syrie paraissent avoir agi d'une façon dont ils pensaient qu'elle était dans le meilleur intérêt de l'entreprise et de ses employés. Il n'empêche, l'enquête a démontré des "erreurs de jugement significatives en contradiction avec le code de conduite alors en vigueur". Le conseil d'administration a par conséquent décidé de créer un nouveau Comité "éthique, intégrité et risques", supervisé par un membre du comité exécutif. LafargeHolcim va avoir recours à un conseil externe et renforcer son processus d'évaluation des risques. "Il ressort clairement qu'il ne peut pas y avoir de compromis sur les sujets de compliance et sur l'adhésion aux standards du Code de conduite de l'entreprise, quelles que soient les difficultés opérationnelles", indique-t-on chez Lafarge.

A ce stade, ce qui s'est passé en Syrie ne semble pas de nature à avoir un impact financier négatif significatif pour le groupe, qui a pris note que des plaintes criminelles ont été déposées en France, mais qui n'a pas plus de détails puisque la procédure fait que ni Lafarge ni ses filiales ne sont parties. L'entreprise souligne qu'elle ne commentera pas davantage les résultats et les conduites individuelles dans le cadre de ces enquêtes.

 
18 commentaires - LafargeHolcim reconnaît des pratiques inacceptables en Syrie
  • avatar
    labrute -

    Le Pen J M n'était - il pas un "héritier " d'un certain Lafarge, ce qui aurait fait sa fortune et celle de ses filles ? Si oui, est-il encore actionnaire de cette firme douteuse ?

    avatar
    KAPOUSTA -

    des ciment lambert, faut tout mettre aux mélangeur après sacrée tambouille

  • avatar
    petitoeuf -

    Mon dieu pognon faites que je soit riche ,peu importe pour les autres .Faites de mloi un Giscard, un mitterand ,un Chirac ,un Sarkozy voir un Fillon mais mon dieu faites que je soit riche.

    avatar
    lambert03 -

    N'oubliez surtout pas Macron !

  • avatar
    leheron888 -

    quand le fils de François Mitterrand vendait des armes aux pays en guerre au mépris de toutes les règles cela ne semblait offusquer personne et c'était pourtant autrement plus grave que de payer pour protéger son personnel si tant est que l'on puisse trouver cette pratique inacceptable ; en ce moment ceux qui critiquent "Lafarge" sont les mêmes qui font la guerre à Bachar en Syrie main dans la main avec des groupes armés terroristes ;alors votre morale à deux balles .......

  • avatar
    narquoise -

    Pas de problème les russes et les américains vont venir reconstruire le pays avec leurs usines ....nous on fait de la morale.....

  • avatar
    narquoise -

    La morale est rarement compatible avec l'argent et la politique. !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]