Ldlc : le marché reste sur sa faim

Ldlc : le marché reste sur sa faim©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 11h18

Sanction logique pour Ldlc qui recule de près de 5% à 33,27 euros après la publication d'un volume d'activité trimestriel un peu terne, avec un pôle B-to-C affecté par la pénurie de composants et le dollar. Au 3ème trimestre de l'exercice 2016-2017, le groupe a enregistré des ventes de 143,8 ME, en croissance de +4,7% à périmètre constant. L'objectif d'Ebitda annuel est maintenu.

Gilbert Dupont se montre déçu et souligne que les revenus de Ldlc sont 6% inférieurs à ses attentes. Pour le broker, qui retire le titre de sa liste de valeurs favorites, la guidance d'une croissance à 2 chiffres du chiffre d'affaires pro forma en 2016/2017 est désormais hors d'atteinte, et ce, malgré le fait que le groupe prévoit un retour à la normale progressif dans le B2C. Verdict : une opinion "achat" maintenue et un objectif de cours abaissé de 44,50 à 40,30 euros.

Si les principaux leviers du dossier (intégration de Materiel.net, amélioration des marges, réseau de franchise) sont toujours valables, les problèmes du pôle B2C introduisent un nouveau facteur d'incertitude à côté d'un pôle B2B en cours de
réorganisation, estime le broker dans son point sur Ldlc.

 
0 commentaire - Ldlc : le marché reste sur sa faim
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]