Le Groupe Gorgé affiche une croissance de 15,5% sur les 9 premiers mois de l'année

Le Groupe Gorgé affiche une croissance de 15,5% sur les 9 premiers mois de l'année©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 octobre 2016 à 07h23

Le Groupe Gorgé affiche une croissance de +15,5% sur les 9 premiers mois de l'année avec un chiffre d'affaires de 202,6 ME contre 175,5 ME en 2015.
Une nouvelle fois, le deuxième semestre devrait afficher une performance supérieure au premier semestre, tant sur le plan du chiffre d'affaire que sur celui de la rentabilité.

Le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté, avec cette année beaucoup moins de saisonnalité que les années précédentes et le nouveau pôle Projets et Services Industriels - Protection en Milieux Nucléaires (PSI - PMN) ont des niveaux d'activité stables par rapport au T3 2015 (-1,9% et -1,2%). Le pôle Impression 3D voit son activité en légère croissance (+7,5%).

Perspectives

Le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté vient tout juste de clôturer le salon Euronaval (l'un des principaux salons mondiaux spécialisé dans les solutions navales). Ce salon a été riche en contacts commerciaux qualifiés pour le groupe qui a reçu la visite de plus d'une soixantaine de délégations officielles sur son stand et espère transformer ces visites en opportunités commerciales pour cette fin d'année et 1er semestre 2017. Le groupe a notamment présenté son offre complète de robots sous-marins (AUV de type A9, A18 ou A27, minekillers de type K-STER, ROV de type H300/800...) et de drones de surface de type INSPECTOR. Ces produits combinés sur un même navire, sont à même de réaliser une mission complète de déminage (mais aussi d'hydrographie, de surveillance ou encore de recherche et assistance) par mise en oeuvre séquentielle et/ou parallèle des différents robots équipant le navire. Le groupe a d'ailleurs déjà annoncé avoir livré plusieurs systèmes de ce type à deux marines dont celle du Kazakhstan depuis le début de l'année (cf. communiqué du 20 septembre 2016).

Par ailleurs, toujours dans la robotique sous-marine, le groupe vient tout juste d'annoncer qu'il fournira six véhicules autonomes sous-marins (AUV) de type AUV A27-M ainsi que d'autres équipements périphériques sur le programme MMCM FR/UK. Le montant du contrat dépasse les 15 ME pour cette tranche additionnelle dont la majeure partie du chiffre d'affaires sera enregistrée sur l'exercice 2017.

Le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté continue également de viser un développement des ventes de son drone aérien IT180, que ce soit pour des applications civiles (surveillance de sites sensibles, surveillance d'incendies...) ou pour des applications dédiées au domaine naval, notamment la mesure du magnétisme des navires.
Les perspectives sont également importantes sur le nouveau pôle regroupant les pôles Projets et Services Industriels et Protection en Milieux Nucléaires.

Sur les marchés de la protection incendie dans des environnements exigeants (énergie, pétrole et gaz, maritime et éolien offshore), la demande est en progression. Les normes de sécurité et les réglementations se renforcent en particulier dans ces environnements extrêmes.

Feu vert

Sur le marché du nucléaire, le groupe pourrait bénéficier du feu vert donné par le gouvernement britannique à la construction du projet britannique Hinckley Point. Après de longs mois d'attente, ce projet à 21 milliards d'euros devrait enfin débuter et pourrait représenter un marché accessible significatif pour sa filiale BAUMERT qui collabore depuis de très nombreuses années avec le groupe EDF pour la fourniture de portes hautes performances pour les centrales nucléaires (portes neutroniques, biologiques, anti-souffle, d'isolation phonique, coupe-feu, étanches air-eau). Par ailleurs, le pôle poursuit l'intégration de la société PORTAFEU, concurrent historique du groupe en difficulté, acquis au premier semestre. Son activité déficitaire sera progressivement redressée.

Concernant le pôle Impression 3D, le groupe est toujours confiant sur son positionnement stratégique. Au cours du troisième trimestre, alors que des mouvements importants ont marqué l'industrie de l'impression 3D métal (rachat de deux des plus importants acteurs du secteur par General Electric), le groupe a annoncé avoir développé une nouvelle technologie d'impression 3D métal (cf. communiqué du 3 octobre 2016). Cette nouvelle technologie, si elle devait être déclinée à une échelle de production de série, présenterait des avantages substantiels par rapport aux procédés actuels les plus performants.

En parallèle, le pôle Impression 3D poursuit le développement d'applications dans le domaine médical et notamment dans la fabrication de pièces imprimées en 3D dédiées à ce secteur, plus spécifiquement aux applications dentaires et à la podologie.

Enfin, le groupe, qui participera au salon mondial Formnext à Francfort du 15 au 18 novembre, devrait bénéficier de nouvelles opportunités commerciales, notamment pour sa nouvelle machine P1000 - machine de frittage de poudre plastique utilisant la technologie laser - lancée en avant-première lors du salon RAPID en mars dernier. Cette machine est la première machine de frittage de poudre professionnelle vendue à un prix inférieur à 100.000 euros. Le groupe espère un développement assez significatif des ventes de cette nouvelle machine sur l'exercice 2017.

La direction confirme un chiffre d'affaires qui pourrait dépasser 280 ME en 2016.

 
0 commentaire - Le Groupe Gorgé affiche une croissance de 15,5% sur les 9 premiers mois de l'année
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]