Le marché automobile français plombé par l'effet calendaire en avril

Le marché automobile français plombé par l'effet calendaire en avril©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 mai 2017 à 07h29

Le marché automobile français a pâti en avril d'une base de comparaison élevée, ce qui explique la baisse de 5% des immatriculations de véhicules légers (voitures particulières et utilitaires légers), à 208.197 unités. Le Comité constructeurs français d'automobiles (CCFA), qui publie les chiffres, rappelle cependant qu'avril 2017 comptait 2 jours ouvrés de moins qu'avril 2016 (19 vs. 21 jours). Les immatriculations de voitures particulières ont baissé de 6% en données brutes à 171.879 unités, tandis que celle des utilitaires légers ont légèrement progressé de 0,2% à 36.318 unités. Sur les quatre premiers mois de l'année, les immatriculations de véhicules légers sont en hausse de 2,9% à 859.345 véhicules, dont 2% pour les voitures particulières (sur une base de jours identiques de 84), et 7,5% pour les utilitaires légers.

Groupe PSA (-4,3%) a mieux résisté que Renault (-6,5%) en avril. Volkswagen (-7,6%), Nissan (-4,9%), Daimler (-7,2%), General Motors (-3,8%), Ford (-2,4%) et BMW (-10,9%) sont en retrait, mais Toyota (+3%) et Fiat Chrysler (+0,3%) tirent leur épingle du jeu.

 
0 commentaire - Le marché automobile français plombé par l'effet calendaire en avril
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]