Le marché sanctionne une visibilité mal assurée chez JCDecaux

Le marché sanctionne une visibilité mal assurée chez JCDecaux

co-PDG du groupe JCDecaux

Boursier.com, publié le vendredi 05 mai 2017 à 09h25

Les commentaires de JCDecaux sur son chiffre d'affaires du premier trimestre et ses perspectives du reste de l'exercice 2017 sont loin d'avoir convaincu les investisseurs, qui sanctionnent le titre d'une baisse de plus de 4% à 30,80 euros, dans les premiers échanges du marché parisien. Le chiffre d'affaires ajusté des trois premiers mois de l'année s'est contracté de 1% en données organiques, à 757,6 millions d'euros. Pour le second trimestre, la société pense renouer avec la hausse organique, mais signale en parallèle que le marché chinois ne se redresse pas et que les annonceurs français sont timides dans le contexte des élections présidentielle et législative dans l'Hexagone. "La prévision du second trimestre peut paraître faible", estime Annick Maas, de Liberum, qui reste malgré tout à l'achat en estimant que la base de comparaison va devenir plus aisée sur la suite de l'exercice. Société Générale et Morgan Stanley, eux, continuent à passer leur chemin, tandis que Barclays est à pondération en ligne, avec un objectif réduit de 31,20 à 31 euros.

Le groupe a par ailleurs porté le dossier "Vélib 2" devant le Conseil d'Etat, après avoir été retoqué par le tribunal administratif. JCDecaux et ses partenaires, la RATP et la SNCF, estiment que le contrat a été indûment octroyé à leur rival Smoovengo.

 
0 commentaire - Le marché sanctionne une visibilité mal assurée chez JCDecaux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]