Les actionnaires de Vinci ne profitent pas de son trésor de guerre

Les actionnaires de Vinci ne profitent pas de son trésor de guerre

Vinci, Xavier Huillard, PDG

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2016 à 10h57

Le fin d'année de Vinci était solide, comme prévu, note ce matin Barclays dans une mise à jour sur un dossier qui n'enthousiasme pourtant pas outre mesure l'analyste, qui reste à "pondération en ligne" avec une valorisation de 59 euros. L'analyste Nabil Ahmed est d'ailleurs déçu par le dividende proposé. "Une hausse de 4% n'est pas tellement généreux compte tenu du niveau de trésorerie de la société", explique-t-il, puisqu'elle ressort voisine de 10 milliards d'euros, deux fois son niveau de la fin 2014.

En tout cas, les fonds ne serviront pas à racheter les actifs d'Abengoa dans l'énergie, comme la rumeur le laissait entendre tout récemment. Le PDG Xavier Huillard a expliqué ce matin durant la conférence de présentation des résultats qu'il n'était plus intéressé par ce périmètre. Il n'a pas fermé pour autant totalement la porte, en expliquant que si les circonstances étaient amenées à évoluer, Vinci pourrait à nouveau regarder le dossier. En revanche, la manne pourrait alimenter les offres du groupe pour les aéroports de Lyon et Nice, sur lesquels le dirigeant a confirmé vouloir se positionner.

 
1 commentaire - Les actionnaires de Vinci ne profitent pas de son trésor de guerre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]