Les analystes sabrent leur valorisation d'Adocia

Les analystes sabrent leur valorisation d'Adocia©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 31 janvier 2017 à 11h49

Le chemin de croix d'Adocia se poursuit à la Bourse de Paris, avec un titre qui chute désormais de plus de 12% à 23,60 euros, ce qui porte sa baisse à plus de 40% en quatre séances. Le laboratoire a organisé hier soir une nouvelle conférence téléphonique pour fournir des détails sur le choix d'Eli Lilly de ne pas emmener l'insuline ultra-rapide BC Lispro en phase III. Le management a expliqué que l'américain avait arbitré en faveur d'un projet interne pour des raisons économiques. Chez Midcap Partners Louis Capital Markets, Pierre Vaurice en conclut que le produit de Lilly paraît en mesure de présenter un profil d'efficacité et de tolérance aussi performant que l'insuline d'Adocia, en tout cas suffisant pour que l'américain ne prenne pas le risque de verser les 500 M$ de paiements d'étapes additionnels et les redevances associées. L'analyste ajoute que ce produit devrait ainsi avoir le potentiel d'entrer en concurrence frontale avec BC Lispro, ce qui est une mauvaise nouvelle de plus quant au potentiel de revenus. En conséquence, il adapte sa valorisation d'un nouveau calendrier (Adocia va devoir trouver un autre partenaire avec des arguments affaiblis) et d'un autre concurrent, ce qui aboutit à une valorisation de 29 euros par action contre 40 précédemment, pour un avis qui reste neutre.

Chez Oddo, Pierre Corby abaisse de 34 à 25 euros son objectif sur le laboratoire et recommande toujours à ses clients d'alléger les positions. "La recherche d'un autre partenaire, la priorité d'Adocia... tâche qui risque d'être difficile", estime l'analyste en ajoutant que le marché des insulines ultra-rapides est de plus en plus concurrentiel et que l'entreprise française pourrait n'arriver qu'en troisième position dans les rayons des officines. A ce stade, le spécialiste ne voit guère que Sanofi comme laboratoire potentiellement intéressé pour prendre la suite de Lilly, compte tenu des programmes en cours. Il réduit de 16,50 à 7 euros par action sa valorisation de BC Lispro en décalant d'un an, à 2021, sa date de commercialisation.

Un programme qui perd de la valeur

Si l'on résume la situation, les sept analystes qui suivaient le dossier étaient positifs le 1er janvier, avec un objectif moyen à 88 euros (fourchette 74 à 100 euros). Un mois plus tard, il ne reste qu'une recommandation à l'achat, cinq neutres et une négative, pour un objectif moyen de 36,50 euros (fourchette 15 à 60 euros). Cela illustre bien le risque intrinsèque que portent les sociétés de biotechnologies avant la mise sur le marché de leur premier traitement. Adocia est un acteur sérieux qui dispose d'un portefeuille intéressant, ce qui n'a pas mis la société à l'abri d'un revirement majeur de son partenaire. D'un second revirement même puisque Lilly avait déjà tourné le dos une première fois, en 2013 à la solution d'Adocia, avant de revenir à la charge peu après.

 
0 commentaire - Les analystes sabrent leur valorisation d'Adocia
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]