Les futurs contours d'Areva se dessinent peu à peu

Les futurs contours d'Areva se dessinent peu à peu©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 août 2016 à 06h28

En neuf séances, Areva a repris plus de 50% en bourse, dont plus de 12% sur la seule séance de la veille. Une flambée qui a "coïncidé" avec l'annonce, en soirée, du lancement des opérations de restructuration telles qu'elles avaient été annoncées en juin 2016. Une nouvelle entité, provisoirement baptisée "NewCo" (diminutif de "nouvelle entreprise" en anglais), va porter les actifs du groupe dans le cycle du combustible nucléaire (mines, amont, aval) et la totalité de la dette obligataire. Elle bénéficiera comme prévu d'une augmentation de capital de 5 milliards d'euros : 3 MdsE pour NewCo et 2 MdsE pour Areva SA, qui portera notamment les 25% du capital d'Areva NP qui ne seront pas cédés à EDF et le passif intégral lié au gouffre financier que constitue le projet d'EPR d'Olkiluoto en Finlande.

La principale différence entre les plans de mi-juin et fin-août est à chercher dans les objectifs : NewCo devrait dégager une marge d'EBE de 22 à 25% à l'horizon 2020 et une marge opérationnelle supérieure à 10%. En juin, le management espérait encore 25% de marge d'EBE et plus de 10% de marge opérationnelle.

Des cessions à concrétiser

Les futurs contours de NewCo et Areva SA sont à peu près connus, mais il faut encore finaliser les opérations de cession programmées : Areva NP à EDF donc, mais aussi Canberra à Mirion. Il faut aussi trouver preneur pour Areva TA et pour les actifs dans les énergies renouvelables. Sur ce dernier point, Siemens et Gamesa auraient repoussé l'offre de General Electric sur Adwen, la filiale d'Areva, jugée trop basse, a appris Reuters. L'allemand et l'espagnol sont en train de fusionner leurs propres activités et Gamesa est co-actionnaire d'Adwen. Selon les accords signés entre les parties, le français a trois mois pour vendre ses parts dans Adwen à Gamesa ou pour trouver un acquéreur de la totalité du périmètre. GE pourrait améliorer sa proposition en vue de reprendre les actifs qui comprennent essentiellement de l'éolien en mer, dont de beaux contrats obtenus en France et au Royaume-Uni.

 
0 commentaire - Les futurs contours d'Areva se dessinent peu à peu
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]