Les petits actionnaires de Solocal fourbissent leurs armes

Les petits actionnaires de Solocal fourbissent leurs armes

Des mobiles affichant les pages de PagesJaunes.

Boursier.com, publié le lundi 25 juillet 2016 à 10h41

En gagnant 4,6% en matinée, Solocal gomme les pertes qui avaient été accumulées vendredi dernier, après une série de séances haussières. La résistance est en train de s'organiser contre les projets de la direction de l'ancien PagesJaunes. Des actionnaires représentant environ 15% du tour de table se sont fédérés pour exister. Selon 'Le Figaro' du jour, ils pourraient recevoir l'appui de Didier Calmels et Arnaud Marion, connus pour leur implication dans le dossier Doux, qui ont pris 0,36% du capital. Les deux nouveaux actionnaires, qui n'hésitent pas à se qualifier d'activistes, ont indiqué être prêts à devenir des interlocuteurs du management concernant le désendettement. Arnaud Marion se déclare même apte à "assumer la responsabilité sociale de l'entreprise", si tel est le voeu des actionnaires.

Le poids de la dette

Solocal est à nouveau dans une situation délicate. Non que l'activité soit déficitaire, mais parce que le service de sa dette dépasse les capacités de la société, notamment à cause d'un précédent plan mal ficelé, qui reposait sur des prévisions trop optimistes, mais surtout d'un LBO antérieur qui n'a fait que dégrader le bilan. Le groupe fait face à des défis multiples qui découlent tous de son endettement. Si la pérennité même est menacée à terme, c'est aussi parce que la situation actuelle ne permet pas à Solocal d'investir suffisamment dans un secteur en perpétuelle mutation. Le groupe peut compter sur technologies et des sites puissants, mais demeure pénalisé par le poids des remboursements.

Dans le contexte actuel, la direction pourrait se diriger vers un nouvel échange créances contre actions, comme cela avait été le cas en 2014 lors de la précédente restructuration financière. Une solution qui permet aux créanciers de récupérer quelques billes mais qui dilue inexorablement les autres actionnaires, déjà largement pénalisés par le plongeon des cours. Désormais structurés au sein de l'association Regroupement PPLocal, qui regroupe plus de 1.000 actionnaires, les petits porteurs donnent de la voix. Le renfort de Didier Calmels et Arnaud Marion pourrait les y aider. Dernièrement l'association a rencontré le mandataire ad hoc Frédéric Abitbol (dont elle conteste par ailleurs la légitimité) lors d'une réunion dont le compte-rendu est disponible en ligne. Compte tenu du poids qu'ils représentent désormais, ils semblent disposer de la puissance de feu qui leur manquait jusque-là pour s'inviter dans le débat.

 
0 commentaire - Les petits actionnaires de Solocal fourbissent leurs armes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]