Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 chute nettement avant la Fed

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 chute nettement avant la Fed©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 16 septembre 2016 à 17h45

Grosse consolidation sur le CAC40 cette semaine. Plombé par les incertitudes entourant la prochaine réunion de la Fed et la rechute du baril de pétrole, l'indice phare parisien perd 3,54% sur cinq séances, à 4.333 points ce vendredi soir. La cacophonie sur la politique monétaire américaine va durer jusqu'à mardi et mercredi prochains, dates de la prochaine réunion de la Réserve fédérale. Si une hausse des taux est toujours attendue d'ici la fin de l'année, il apparaît désormais peu probable de voir la Fed agir dès ce mois-ci.

L'avertissement lancé par Hermès et la publication décevante du Suisse Richemont ont par ailleurs jeté un froid dans le secteur du luxe alors que l'amende géante de 14 milliards de dollars qui plane sur la Deutsche Bank aux Etats-Unis a pesé sur les valeurs financières. Du coté des bonnes nouvelles, on notera le rachat d'Octo Technology par Accenture

ECO ET DEVISES

L'indice des prix américains à la consommation pour le mois d'août 2016 est ressorti en augmentation de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre +0,1% de consensus de place. Le CPI grimpe de 1,1% en glissement annuel. Hors alimentaire et énergie, le 'CPI' a progressé de 0,3% en août, par rapport au mois précédent, contre +0,2% de consensus (+2,3% en glissement annuel).

Selon la Fed, la production industrielle américaine pour le mois d'août 2016 a régressé de 0,4% en comparaison du mois antérieur, contre -0,2% de consensus de place et +0,6% pour la lecture révisée du mois de juillet. La production manufacturière du mois d'août a également reculé de 0,4%. Le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti quant à lui à 75,5%, contre 75,7% de consensus.

L'indice d'activité manufacturière régionale 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois de septembre 2016 est ressorti à -2, contre un consensus de place de -1 et un niveau de -4,2 en août. Négatif, l'indicateur traduit une baisse de l'activité manufacturière régionale sur la période.

Sur le Vieux continent, le taux d'inflation annuel de la zone euro est resté stable à 0,2% en août, conformément à la lecture initiale fournie par Eurostat. L'inflation de base est également stable à 0,8%.

La production industrielle s'est contractée de -1,1% dans la zone euro en juillet, un peu plus que ce qui était prévu par le consensus (-1%).

Les milieux financiers allemands perdent le moral en septembre. L'indice ZEW de la période ressort à 55,1 points pour la situation actuelle et 0,5 point pour les attentes, contre 56 et 2,5 points respectivement attendus par le marché. L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois.

Sans surprise, la Banque d'Angleterre a opté pour un maintien de son principal taux directeur à 0,25%. Le niveau cible du programme de rachat d'actifs a été lui confirmé à 435 milliards de livres. Le statu quo sur les taux et la confirmation du programme de rachat ont été votés à 9 voix contre 0. La BoE avait réduit son taux de 0,50 à 0,25% et accru son programme de rachat d'actifs de 375 à 435 Mds£ après le vote sur le Brexit, pour en atténuer l'impact.

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,3% sur le mois d'août en France, rapporte l'Insee, après un repli de 0,4% en juillet. Corrigé des variations saisonnières, les prix diminuent de -0,1%, après une stabilité en juillet. La variation annuelle ressort à 0,2%, comme les deux mois précédents. Ces données sont conformes aux indications avancées fournies fin août.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,1$,16, en baisse d'environ 0,6% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 43,1$ et le Brent ressort à 46,1$. L'once d'or s'échange autour des 1.313 dollars (-1,3%).

LES VALEURS

Mauna Kea s'envole de % après avoir annoncé l'installation d'une plateforme Cellvizio au Mount Sinai Hospital de New York, un hôpital classé 7ème aux Etats-unis pour la gastroentérologie et la chirurgie digestive. Il s'agit de la 14ème installation d'une plateforme Cellvizio dans le Grand New York, soulignant son adoption croissante par les hôpitaux et les centres universitaires du plus grand marché des États-Unis.

Zodiac Aerospace gagne %. Le chiffre d'affaires pour l'exercice fiscal 2015/2016 a augmenté de +5,6% à 5,208 MdsE (+1,3% en organique). Le groupe, qui a dépassé les attentes, se dit enfin en bonne voie pour revenir à une performance opérationnelle normale dans ses branches sièges et cabine d'ici fin 2017.

Le Noble Age avance de %. Les investisseurs ont salué les comptes semestriels de bonne facture dévoilés par le groupe de maisons de retraite. L'Ebitda et le Résultat opérationnel Exploitation se sont établis respectivement à 21,8 ME (+23,8%) et 16,5 ME (+27,2%), au-dessus des attentes des analystes.

A l'inverse, Korian plonge de 10,7%, après avoir annoncé un nouveau plan stratégique à 5 ans, qui vise à l'amener, en 2021, à un chiffre d'affaires de l'ordre de 3,8 milliards d'euros et à une marge d'EBITDA de 14,5%. Le groupe entend aussi accroître de plus de 50% son cash-flow libre opérationnel et veut aussi maintenir sa politique actuelle de dividende. En 2019, les revenus auront déjà atteint 3,5 MdsE et la marge 14%.

EDF chute de 10,5%. "Après une revue en profondeur du projet Hinkley Point C, et un accord amendé avec EDF, le gouvernement a décidé de poursuivre la construction de la première centrale nucléaire depuis une génération", a fait savoir le 10 Downing Street. L'exécutif souligne qu'il va imposer un nouveau cadre légal pour les futurs investissements étrangers dans les infrastructures essentielles du pays, qui s'appliquera aux projets nucléaires postérieurement à Hinkley Point C. EDF "se réjouit" de la décision britannique, dans un communiqué diffusé en matinée, accord qui constitue l'aboutissement "de dix années de préparation et de planification rigoureuses".

Hermès International se replie de 7,4%. C'est un mini-séisme pour l'industrie du luxe, puisque le groupe, "premier de la classe" du secteur depuis plusieurs années, a renoncé à ses objectifs de croissance de moyen terme. Finis donc les 8% de croissance organique projetés. Le management évoque un "objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constant ambitieux", mais "sans le quantifier". Il évoque les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires actuelles. Les objectifs 2016 sont, eux, réitérés.

Séché Environnement perd 7,4% après la publication de ses résultats semestriels. Louis Capital Markets Midcap Partners parle d'une nouvelle déception et a dégradé le dossier d'"acheter" à "vendre" tout en réduisant son cours cible de 35,5 à 30 euros.

Total retombe de 7,4%, victime de la rechute du baril de pétrole. Vallourec (-12,3%), Technip (-4,3%) et CGG (-9%) perdent également du terrain.

Engie cède 7%. Le fonds chinois CIC serait en train de réfléchir à l'avenir de sa participation de 30% au capital de la filiale exploration et production d'Engie, à l'heure où le groupe français cherche à en céder le contrôle. Les informations obtenues par Bloomberg plaident plutôt en faveur d'un accroissement des parts du co-actionnaire, qui avait mis 2,3 milliards d'euros sur la table en 2011 pour sa participation.

Sanofi rend 1,9%. Le laboratoire pharmaceutique n'a pas été aidé par une note de JPMorgan. La banque d'affaires américaine a repris la couverture du titre à "sous-pondérer" avec une valorisation théorique de 71 euros.

 
0 commentaire - Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 chute nettement avant la Fed
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]