Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 gagne quand même 1%

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 gagne quand même 1%©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 28 août 2015 à 17h45

Malgré un début de semaine encore très chahuté, le CAC parvient à finir dans le vert, sur un gain hebdomadaire de 0,95% à 4.675 points ce vendredi soir. Les indices européens ont joué au yo-yo ces derniers jours, les investisseurs restant dans un premier temps focalisés sur la situation en Chine, avant de davantage s'orienter vers les Etats-Unis où les chances de voir la Fed resserrer sa politique monétaire dès le mois prochain semblent avoir nettement diminué malgré l'accélération de la croissance américaine au second trimestre. Le ralentissement chinois, les turbulences sur les marchés financiers et la faible inflation devraient en effet permettre aux membres de la Réserve fédérale de jouer la montre. Sur le front des entreprises, on notera les belles publications de Bouygues, Bolloré ou encore Eiffage. A l'inverse, Pernod Ricard et Gemalto ont déçu.

ECO ET DEVISES

D'après le rapport gouvernemental aux États-Unis, le PIB du second trimestre 2015 (lecture préliminaire) a progressé sur un rythme annualisé de... 3,7%, contre un consensus de place de +3,2% et une estimation initiale de +2,3%. La révision en forte hausse du PIB du second trimestre reflète les ajustements sur les ventes de détail et les stocks.

L'indice des promesses de ventes de logements aux États-Unis selon la National Association of Realtors a progressé de 0,5% au mois de juillet 2015, en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +1,3% et un repli révisé à -1,7% pour le mois de juin.

Les commandes de biens durables aux États-Unis pour le mois de juillet 2015 se sont établies en progression de 2% en comparaison du mois antérieur, contre -0,4% de consensus de place et +4,1% pour la lecture révisée du mois de juin. Hors transport cette fois, les commandes de biens durables ont grimpé de 0,6% par rapport au mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +1% en juin.

D'après le Département américain au commerce, les ventes de logements neufs pour le mois de juillet 2015 sont ressorties sur un rythme de 507.000 unités, contre 516.000 de consensus de place et 481.000 un mois avant en donnée révisée (contre 482.000 en première lecture).

Les dépenses personnelles de consommation des ménages américains ont augmenté de 0,3% en juillet 2015, en comparaison du mois antérieur, selon le rapport du Département au commerce ce jour. Le consensus était de +0,4%. La lecture de juin concernant les dépenses de consommation est par ailleurs révisée à +0,3%, contre +0,2% précédemment. Les revenus personnels des ménages se sont quant à eux établis en croissance de 0,4% en juillet, en ligne avec le consensus de place. Le taux d'épargne a progressé à 4,9%. Les salaires ont augmenté de 0,5% en juillet. Enfin, l'indice de prix 'core PCE' a augmenté de 0,2% en juillet (+1,2% sur un an).

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,1235$, en repli d'environ 1,5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à 44,3$ et le Brent ressort à 49$. L'once d'or s'échange autour des 1.134 dollars (-2,2%).

LES VALEURS

CGG s'envole de près de 20%, suivi de Technip (+6%). Au-delà des rachats de positions vendeuses sur ces valeurs qui font partie des titres les plus joués à la baisse par les hedge funds, l'opération de rapprochement entre Schlumberger et l'équipementier américain Cameron pour près de 15 milliards de dollars a aussi alimenté une certaine spéculation. En Europe, c'est bien sûr CGG qui fait figure de cible depuis l'échec de son rapprochement avec Technip fin 2014. Le rebond du baril en fin de semaine a également dopé le secteur.

Blue Solutions s'envole de 15,2%, porté par l'annonce de premiers bénéfices. La filiale de Bolloré a réalisé sur les six premiers mois de l'année un résultat net consolidé s`établit à 4,1 millions d`euros, contre - 5,3 ME au premier semestre 2014, pour un chiffre d`affaires de 63,3 ME contre 46 ME un an plus tôt. Cette progression s`explique essentiellement par la forte hausse de l`activité avec Bluecar (1.171 batteries livrées contre 957) et avec Bluestorage dans le stationnaire (306 batteries contre 122).

Eiffage grimpe de 10%, alors que le chiffre d'affaires consolidé du groupe au 1er semestre a atteint 6,6 milliards d'euros, en hausse de 1,4%. Le résultat opérationnel courant du groupe a progressé de 3,8% à 596 millions d'euros. La marge opérationnelle atteint 9% (8,8% au 30 juin 2014). Le résultat net part du Groupe s'établit à 79 ME (69 ME en juin 2014), en hausse de +14,5%. Eiffage a indiqué que son carnet de commandes restait élevé à 11,9 MdsE (+1% depuis le 1er janvier 2015), et assure 12,2 mois d'activité aux branches Travaux.

Mauna Kea Technologies rebondit de 6,8% après la publication des résultats d'une nouvelle étude sur l'utilisation de l'endomicroscopie avec son appareil Cellvizio dans la revue à comité de lecture Neurosurgery. Les données recueillies indiquent que Cellvizio permet de poser un diagnostic histomorphologique en temps réel, avec des résultats similaires à ceux de la biopsie chirurgicale classique. Un diagnostic par histologie conventionnelle peut prendre 5 à 10 jours.

Bouygues (+5%), alors que le groupe a annoncé qu'il relevait les perspectives de Bouygues Telecom et a confirmé celles des activités de la construction et de TF1. Au global, le chiffre d'affaires du premier semestre s'est établi à 15,1 milliards d'euros, en léger retrait de 1%. Le résultat opérationnel courant ressort à 119 millions d'euros et s'améliore de 40 ME par rapport au premier semestre 2014 grâce à TF1 et BT.

A l'inverse, Gemalto décroche de 13,7%, plombé par une publication jugée décevante avec la baisse des ventes des produits et services liés aux paiements mobiles aux Etats-Unis. Sur le premier semestre, le spécialiste de la sécurité numérique a enregistré une marge brute de 38,3% contre 39,6% de consensus. Le résultat des activités opérationnelles est ressorti à 160 millions d'euros, en progression de +33%, pour un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros, en hausse de +32% à taux de change courants et de +20% à taux de change constants. La marge opérationnelle est stable à 10,6%. Sur l'ensemble de l'exercice, Gemalto anticipe toujours une croissance à deux chiffres de son résultat opérationnel et une forte hausse de ses ventes.

Pernod Ricard redonne 6,4%. Les analystes de la banque Bryan Garnier ont révisé de 132 à 120 euros leur objectif de cours pour tenir compte de résultats 2014-2015 sensiblement inférieurs aux attentes avec un effet devises moins positif qu'escompté. En marge de la publication de ses comptes annuels, la firme a annoncé proposer un dividende de 1,80 euro au vote de l'Assemblé Générale.

Ingenico chute de 4,5% sur une rumeur d'intérêt pour le britannique Worldpay. Selon "Sky News", le spécialiste français des services de paiement aurait déposé son offre au début de la semaine, valorisant Worldpay à un montant supérieur à six milliards de livres sterling. Une proposition qui interviendrait alors qu'Advent International et Bain Capital, les propriétaires de Worldpay, envisagent d'introduire en bourse la société... Mais les récentes turbulences rencontrées par les marchés financiers pourraient pousser les deux groupes de private-equity à favoriser une cession de l'entreprise. Ingenico ne serait toutefois pas seul en lice puisque l'Allemand Wirecard et un consortium comprenant notamment Blackstone auraient également fait une offre.

Danone rend 2,7%, victime de plusieurs notes d'analystes.

 
0 commentaire - Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 gagne quand même 1%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]