Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 poursuit sa lente remontée

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 poursuit sa lente remontée©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 20 mai 2016 à 17h45

En dépit de trois séances passées dans le rouge, le CAC40 parvient à gagner du terrain sur la semaine, en hausse de 0,78% à 4.354 points ce vendredi soir. Le scénario d'un relèvement des taux directeurs américains dès le mois de juillet, voire même en juin, fait petit à petit son chemin dans les salles de marchés. Après la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed mercredi soir, mais aussi la remontée de l'inflation au mois d'avril, les investisseurs sont en effet de plus en plus nombreux à envisager ce scénario... La remontée du baril de pétrole vers les 50$ a servi de soutien aux marchés alors que plusieurs opérations financières ont animé la cote parisienne ces derniers jours à l'image du rapprochement entre Technip et le groupe américain FMC Technologies mais aussi du relèvement du prix d'OPA de Vivendi sur Gameloft ou de la surenchère de Gecina sur Foncière de Paris.

ECO ET DEVISES

D'après la Fed, la production industrielle américaine pour le mois d'avril 2016 est ressortie en augmentation de 0,7% en comparaison du mois antérieur, contre +0,2% de consensus de place et -0,9% pour la lecture révisée du mois de mars.

L'indice Empire State d'activité manufacturière régionale de la Fed de New York a plongé à -9,02 au mois de mai 2016, alors qu'il était attendu positif de 7 points par le consensus. L'indicateur était encore positif de 9,56 en avril. La lecture du jour traduit donc une nette correction, très inattendue, de l'activité manufacturière dans la région.

D'après le rapport gouvernemental aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements pour le mois d'avril 2016 se sont établies sur un rythme de 1,172 million d'unités, contre 1,12 million de consensus de place et 1,10 million un mois auparavant (données révisées pour le mois de mars). Les permis de construire sont ressortis quant à eux sur un rythme de 1,116 million en avril, contre 1,13 million de consensus et 1,08 million en mars 2016.

L'indice américain des prix à la consommation progresse de 0,4% en avril, contre +0,3% de consensus de place et +0,1% un mois auparavant. Hors alimentaire et énergie, le "CPI core" augmente de 0,2% par rapport au mois antérieur, en ligne avec les attentes. En comparaison de l'an dernier, le CPI grimpe de 1,1% (+2,1% hors alimentation et énergie).

Pas de surprise au niveau de l'inflation européenne en avril. Selon les données d'Eusotat, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à -0,2% le mois dernier après être resté stable le mois précédent. L'indice CPI Core ressort à 0,7%, en ligne avec les attentes, mais légèrement inférieur au mois précédent (+1%).

L'excédent commercial de la zone euro avec le reste du monde ressort supérieur aux attentes en mars compte tenu d'une baisse de 8% des importations. Les exportations ont pour leur part reculé de 3% sur la période, permettant à l'excédent commercial d'atteindre 28,6 milliards d'euros, contre 22,5 MdsE anticipés par le consensus et 19,9 MdsE un an plus tôt.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,121$, en repli d'environ 0,7% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à 48,5$ et le Brent ressort à 48,6$. L'once d'or s'échange autour des 1.255 dollars (-1,4%).

LES VALEURS

STMicro prend 10,2% alors que le groupe organisait une journée investisseurs jeudi à New York.

Gameloft s'adjuge 9,8% en direction des 8 euros, le prix auquel Vivendi (+2%) s'est décidé à relever son offre sur l'éditeur de jeux vidéo. Vivendi détient 29,37% du capital et 26,47% des droits de vote de la société.

Foncière de Paris gagne 5%, après la contre-offre surprise de Gecina au prix de 150 euros. La société visée a pris acte de l'annonce mais n'a pas souhaité faire de commentaire à ce stade. Elle s'est contentée, via un communiqué, de rappeler les conditions de l'offre de Gecina. Son Conseil doit se réunir dans les prochains jours pour examiner cette proposition.

Havas monte de 2,5% avec Bolloré (+5,7%). Les propos de Vincent Bolloré laissant entendre qu'il prépare un rapprochement entre Havas et Vivendi attisent la spéculation sur le marché parisien. "Ce rapprochement aurait du sens d'un point de vue stratégique, Vincent Bolloré ayant pour objectif de créer un acteur média présent dans l'audiovisuel, les jeux vidéo et prochainement la publicité, souligne Gilbert Dupont dans une note d'analyse.

TF1 (+5%). Le titre de la une a bénéficié du courant acheteur sur le secteur des médias cette semaine mais également d'une note favorable d'analyste.

Technip s'adjuge 4% après l'annonce de son rapprochement avec FMC Technologies. Le nouveau groupe, TechnipFMC, affichera un chiffre d'affaires combiné de 20 milliards de dollars. L'opération sera réalisée en titres : les actionnaires de Technip recevront 2 actions du nouveau groupe en échange d'1 action Technip et les actionnaires de FMC Technologies recevront 1 action du nouveau groupe pour chaque action de FMC Technologies. L'entité sera cotée à New York et à Paris. Technip FMC sera présidée par le PDG de Technip, Thierry Pilenko. Le siège social devrait déménager à Londres, même si l'entreprise sera dirigée depuis Paris et Houston notamment.

Iliad gagne 1,9%. La maison-mère de l'opérateur Free a enregistré un chiffre d'affaires de 1,14 MdE au cours du premier trimestre 2016, soit une progression de 6,6% en glissement annuel. Le parc d'abonnés mobiles passe de 11.685.000 à 11.900.000 en trois mois, soit 215.000 clients additionnels, ce qui classe la société au premier rang des recrutements de la période. Les abonnés fixes passent eux de 6.138.000 à 6.216.000 (+78.000, seconde place sur les recrutements).

LafargeHolcim retrouve des couleurs sur un gain de 1,5%. Une vigueur qui repose sur une étude du Crédit Suisse consacrée aux matériaux de construction, et plus généralement au marché américain, qui constitue, selon le spécialiste, le principal moteur sectoriel. L'analyste Harry Goad continue à penser que le géant franco-suisse est le meilleur dossier à jouer pour profiter des ressources d'amélioration internes qu'il recèle. Il recommande de "surpondérer" le titre en visant 54.

Safran grignote 0,4%. La firme aurait lancé le processus de vente de sa filiale Morpho. Le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin, aurait validé la sortie du périmètre du spécialiste de la sécurité, selon les informations du 'Figaro'. Morpho suscite la convoitise. Le management de Gemalto avait indiqué il y a peu qu'il regarderait forcément le dossier. Mais Atos et Oberthur seraient aussi sur les rangs, comme de nombreux fonds d'investissement français ou étrangers. Un prix de plus de 2 MdsE est évoqué

A l'inverse, Solocal tombe de près de 15% après avoir publié ses résultats du premier trimestre 2016, et annoncé un projet de nouvelle restructuration financière. Le management a précisé ne pas encore avoir abouti concernant son refinancement, mais a laissé entendre que les actionnaires seront dilués, ce qui signifie sans doute qu'il y aura un moment ou à un autre une forme d'échange dette contre actions. Les bons connaisseurs du dossier ne seront pas surpris : le groupe gagne de l'argent au niveau opérationnel mais pas suffisamment pour couvrir ses frais financiers.

Eutelsat chute encore de 6,4% après son lourd avertissement de la semaine passée.

Eiffage perd 3,5%. Bpifrance va encore réduire la voilure au capital. La banque publique a lancé hier la vente d'environ 6,76% du capital, via un placement privé à destination des investisseurs institutionnels. Le groupe de BTP va en profiter pour racheter 1,02% de ses propres titres. Le placement a été réalisé à un prix unitaire de 66,20 euros, soit une décote modeste de 2,5% sur le cours de clôture de jeud (67,90 euros). Le marché s'attendait à cette cession de titres, alors que Bpifrance avait déjà réduit la voilure en novembre, en vendant 5% du capital, et qu'il n'était plus tenu par un lock-up.

Euler Hermes cède 1,9%. Allianz Vie a lancé la vente de 3.879.818 actions de l'assureur crédit, représentant la totalité de sa participation, soit 8,56% du capital social, par voie de placement privé. Euler Hermes va en racheter une partie (4,9%) et va annuler un total de 6,3% de son propre capital.

 
0 commentaire - Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 poursuit sa lente remontée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]