Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 résiste au-dessus des 5.000 points

Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 résiste au-dessus des 5.000 points©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 24 mars 2017 à 17h45

Semaine quasi stable à Paris avec un CAC40 qui cède 0,17% à 5.021 points ce vendredi soir. Les investisseurs commencent à craindre que la politique économique promise par Donald Trump, qui a propulsé Wall Street sur des sommets depuis des mois, soit très compliquée à mettre en place face à l'opposition des démocrates et des républicains modérés, comme en témoignent les difficultés rencontrées actuellement au Congrès pour réformer la loi Obamacare. Sur le front des valeurs, Gemalto a décroché après un nouvel avertissement sur résultats. A l'inverse, Blue Solutions s'est enflammé alors que Bolloré va proposer une porte de sortie aux minoritaire à 17 euros par action.

ECO ET DEVISES

L'indice flash PMI composite américain pour le mois de mars est ressorti inférieur aux attentes, à seulement 53,2 contre un consensus de 54,3. L'indice manufacturier a atteint 53,4, contre 54,6 de consensus. L'indicateur des services s'est pour sa part établi à 52,9, contre 54 de consensus de place. Ces trois indicateurs sont donc inférieurs aux attentes de marché, mais ils indiquent toujours une expansion de l'activité, puisqu'ils dépassent la barre des 50.

D'après le rapport gouvernemental aux USA, les commandes de biens durables du mois de février 2017 sont ressorties en croissance de 1,7% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +1,5% et un gain révisé (en hausse) à +2,3% pour le mois de janvier. Hors transport cette fois, les commandes se sont établies en augmentation de 0,4% en comparaison du mois précédent, contre +0,8% de consensus.

D'après le Département américain au commerce, les ventes de logements neufs du mois de février se sont établies au nombre de 592.000, contre un consensus de place de 565.000 et un niveau de 558.000 pour le mois antérieur.

D'après la National Association of Realtors, les reventes de logements aux États-Unis pour le mois de février sont ressorties à 5,48 millions d'unités, contre un consensus de place de 5,56 millions et un niveau de 5,69 millions un mois plus tôt. Ainsi, les reventes déclinent de 3,7% en comparaison du mois antérieur, mais augmentent de 5,4% en glissement annuel, par rapport à l'an dernier.

L'indicateur de climat des affaires en France s'infléchit un peu au mois de mars, à 104, contre 105 en février. Le consensus tablait sur un indice à 107

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,0808$ en hausse d'environ 0,7% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 47,7$ et le Brent ressort à 50,5$. L'once d'or s'échange autour des 1.248 dollars (+1,5%).

LES VALEURS

Blue Solutions flambe de 73,1%. En marge de la publication des résultats, Bolloré propose une porte de sortie à 17 euros aux actionnaires de sa filiale. Une offre publique sera déposée avant la fin du semestre à cet effet. Le groupe n'a cependant pas l'intention de retirer le titre de la cote. Bolloré annonce d'ores et déjà qu'une seconde offre sera proposée après la publication des comptes de l'exercice 2019, c'est-à-dire en 2020, à des conditions au moins identiques à la première (i.e. si le cours est inférieur à 17 euros, Bolloré proposera 17 euros).

SIPH bondit de 8,9% après avoir fortement amélioré ses comptes l'an dernier. Louis Capital Markets Midcap Partners évoque des résultats très prometteurs et réitère son conseil "acheter" et son objectif de 80 euros

Worldline gagne 5,6%. Outre les rumeurs d'un éventuel intérêt pour Ingenico, le titre du groupe de services de paiements électroniques est soutenu par une note de Natixis qui est passé de "neutre" à "achat" en visant 33 euros contre 24 précédemment.

Vinci s'adjuge 3,7%. UBS a rehaussé de 77 à 82 euros son objectif en reconduisant logiquement sa recommandation "achat".

Wendel avance de 3,6% après avoir fait état d'une hausse de 12,8% de son actif net réévalué (ANR) en 2016. La rémunération des actionnaires étant au centre de la nouvelle politique, le dividende 2016 est augmenté de 9,3% pour atteindre 2,35 euros par action. La société va en parallèle réactiver son programme de rachat d'actions dès le 27 mars, au regard de l'importance de la décote du titre en bourse par rapport à l'actif net réévalué annoncé ce matin.

Alstom prend 2,1% alors que des rumeurs d'une entrée de Bombardier au capital ont circulé dans les salles de marchés.

L'Oréal (+0,2%). Les fonds d'investissement sont à l'affût de The Body Shop, depuis sa mise en vente. Reuters a appris de plusieurs sources que Bain Capital, BC Partners, CVC et Advent fourbissent leurs armes. Compte tenu de l'échec relatif du développement de l'entreprise entre les mains d'un professionnel du secteur, les analystes estiment que les investisseurs financiers ont plus de chances de relancer l'enseigne. Les prétendants ont jusqu'au milieu du mois d'avril pour se dévoiler. L'Oréal espérerait 1 MdE de son actif, mais les informateurs de l'agence de presse laissent entendre que les fonds n'iront pas au-delà de 700 ME.

A l'inverse, Gemalto chute de 21,1% après un nouvel avertissement sur résultats. La société est confrontée à un début d'année compliqué dans le paiement aux Etats-Unis. Le management prévoit un "plan d'actions" dont certains éléments devraient être fournis le 28 avril, lors de l'annonce des résultats du premier trimestre 2017.

Ingenico trébuche de 8,4%, emporté par l'avertissement de Gemalto. Car si Gemalto vend moins de cartes bancaires, les terminaux de paiement d'Ingenico devraient moins fonctionner. Ce scénario ne constitue pas vraiment une surprise. Dès septembre dernier, Ingenico avait averti sur ses objectifs, en partie à cause du marché EMV aux Etats-Unis. Il n'empêche, le secteur n'est plus vraiment en odeur de sainteté, même si les deux entreprises hexagonales, chacune dans leur spécialité, tentent de s'affranchir de plus en plus de leurs activités traditionnelles "hardware" pour se concentrer sur les services et les solutions logicielles.

Casino se replie de 4,6%. Les avis continuent à être partagés sur le dossier. Chez Bernstein, Bruno Monteyne rappelle que les résultats annuels faisaient plutôt bonne figure, mais que les prévisions ont énormément déçu. L'analyste a lourdement réduit ses projections de bénéfice par action pour 2017 et 2018, en intégrant une rentabilité plus faible que prévu de la division française, des marges décevantes au Brésil et une nouvelle modélisation des ajustements consolidés.

Rallye (-3,6%), après l'abaissement de la recommandation de Bryan Garnier d'achat à neutre, pour un objectif ajusté de 18,50 à 17 Euros. Le bureau d'études considère en effet qu'après la remontée du titre, il se traite avec une prime colossale sur son actif net réévalué.

Bolloré cède 1,6%. Le millésime 2016 de Bolloré ne restera pas dans les annales de la société, comme le suggérait le chiffre d'affaires qui avait déjà été publié au début du mois de mars. Le groupe proposera un dividende de 0,06 euro. Le principal élément de la publication concerne finalement Blue Solutions, puisque le groupe va offrir une porte de sortie à 17 euros aux actionnaires, mais ne souhaite pas voir sa filiale quitter la cote.

Trigano (-0,2%) a enregistré 388,1 ME de chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice 2016-2017, en hausse de 25% et de 22% à périmètre constant. Avec une nouvelle augmentation des carnets de commandes, Trigano attend une forte progression du chiffre d'affaires au deuxième semestre.

Hermès International cède 0,2%. Le groupe de luxe a réalisé en 2016 un résultat opérationnel en croissance de 10% à 1,697 MdsE, soit 32,6% des ventes. Le bénéfice net, 1,1 MdE, progresse de 13%. La marge opérationnelle atteinte constitue le plus haut niveau historique de la société, qui dispose d'une manne de 2,32 MdsE de trésorerie nette, soit 750 ME de plus que fin 2015.

 
0 commentaire - Marchés / bilan hebdomadaire : le CAC40 résiste au-dessus des 5.000 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]