Marchés / bilan hebdomadaire : repli limité pour le CAC40

Marchés / bilan hebdomadaire : repli limité pour le CAC40©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 09 juin 2017 à 17h45

Au terme d'une semaine riche en événements, le CAC40 cède 0,82% sur cinq séances, à 5.300 points ce vendredi soir. En Europe, la BCE a laissé, comme prévu, ses taux inchangés, tout en confirmant la dotation de son programme de rachat d'actifs. Elle a néanmoins abandonné toute référence à d'éventuelles baisses de taux face à l'amélioration des perspectives économiques dans la zone euro... En Espagne, l'annonce du sauvetage de Banco Popular par Santander n'a pas provoqué de vagues, tout comme la perte de la majorité absolue des conservateurs lors des élections législatives au Royaume-Uni. Enfin, l'audition, pourtant redoutée, de James Comey, l'ex-patron du FBI, devant le Sénat américain n'a pas empêché Wall Street d'atteindre de nouveaux sommets. La chute du baril de pétrole a davantage pesé sur la tendance même si le repli hebdomadaire de l'indice parisien apparaît limité dans ce contexte.

La place parisienne a par ailleurs été animée par plusieurs opérations financières concernant notamment SIPH, Etam ou encore le CIC.

ECO ET DEVISES

L'indice ISM américain des services ressort à 56,9 en mai, proche du consensus voisin de 57 et un niveau de 57,5 un mois auparavant. Ainsi, l'indicateur traduit un léger ralentissement de l'expansion de l'activité dans le secteur non manufacturier aux États-Unis.

D'après le rapport gouvernemental, les commandes industrielles du mois d'avril 2017 ont décliné de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, après un gain révisé à +1% pour le mois de mars.

La Banque centrale européenne a laissé ses taux inchangés lors de sa réunion du 8 juin, tout en confirmant à 60 milliards d'euros la dotation de son programme de rachat d'actifs mensuel. Ces décisions sont conformes aux attentes.

Le PIB de la zone euro au premier trimestre 2017 a été révisé en légère hausse lors de la seconde estimation fournie par Eurostat. L'économie de la région a progressé de 0,6% par rapport au trimestre précédent, contre 0,5% en première estimation. Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le PIB de la zone euro affiche une hausse de 1,9%, contre 1,8% précédemment calculé.

L'Indice PMI Final IHS Markit Composite de l'Activité Globale dans l'Eurozone s'établit à 56,8 en mai, un niveau conforme à son estimation flash et à celui enregistré en avril. Le taux de croissance de l'activité du secteur privé de la zone euro se maintient ainsi à son plus haut niveau depuis 6 ans en mai. L'indice relatif à l'activité de services ressort à 56.3, en très léger repli par rapport à avril (56,4) et très légèrement supérieur à son estimation flash (56,2).

Le déficit commercial français a atteint 5,5 milliards d'euros en avril, soit moins que les 6 MdE anticipé par le marché. Les importations sont ressorties à 43,8 MdsE alors que les exportations se sont établies à 38,3 MdsE. Ces dernières cèdent une grande partie de leur rebond du mois dernier, et souffrent essentiellement d'une moindre performance pour les produits de l'industrie aéronautique et pour les équipements industriels (électroniques, électriques et mécaniques), précise la Direction générale des douanes.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,119$, en repli de 0,8% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 48$ et le Brent ressort à 45,9$. L'once d'or s'échange autour des 1.265 dollars (-0,9%).

LES VALEURS

CIC s'envole de 73%. La Banque Fédérative du Crédit Mutuel et Mutuelles Investissement proposent une porte de sortie à 390 euros par action, soit une prime de 78,1% sur le dernier cours coté de 219 euros et de 91,6% sur la moyenne des trois derniers mois. Si les conditions sont réunies, et l'on voit mal comment cela ne serait pas le cas compte tenu de l'étroitesse du flottant, les initiateurs entendre mettre en oeuvre un retrait obligatoire.

SIPH flambe de 43,5%. La Société Internationale De Plantations Heveas va être rachetée par la Compagnie Financière Michelin (Michelin). Cette dernière a déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers un projet d'offre publique d'achat simplifiée visant les actions du fabricant de caoutchouc à hauteur de 85 euros par action.

Etam Développement (+51,5%). Les propriétaires ont décidé d'offrir une porte de sortie aux actionnaires minoritaires, sous la forme d'une offre publique d'achat simplifiée à 49,30 euros, coupon détaché (0,70 euro, détaché le 5 juillet). Cela représente une prime de 53,8% sur le cours du 7 juin.

Soitec gagne 14,4%, au plus haut depuis la fin mars 2012. On reste évidemment très loin des sommets atteints lors de la bulle spéculative liée à internet ou même des pics de 2006/2007, avant la crise des subprimes, mais le groupe s'est désormais remis dans le sens de la marche. Soitec n'a pas vraiment le droit à l'erreur et doit confirmer les espoirs de redressement des marges placés dans la société, car la valorisation intègre un important redressement.

Air France KLM prend 7,3%, de retour au-dessus des 11 euros pour la première fois depuis 2014. La compagnie a vu son trafic progresser de 6,1% sur la période, pour des capacités en hausse de 4,1%, ce qui a mécaniquement entraîné une amélioration du coefficient d'occupation, qui ressort à 85,7%. De longs mois sous pression, la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO), un ratio d'importance dans le secteur, est à nouveau orienté à la hausse sur un an.

Rémy Cointreau (+3,3%) a publié des résultats annuels solides. Si la hausse du dividende est modeste, le groupe a quelques arguments à faire valoir, notamment le relèvement de ses prévisions de marges à moyen terme.

Euler Hermes (+2,8%). Une rumeur circule depuis hier soir sur un rachat des minoritaires par la maison-mère Allianz. L'Agence Bloomberg a appris d'une bonne source que le géant allemand, qui détient 63% de l'assureur-crédit, envisage d'acquérir le solde et de retirer le dossier de la cote parisienne.

ArcelorMittal (+1%). Le gouvernement italien soutient toujours le projet de reprise de la raffinerie Ilva porté par ArcelorMittal et Marcegaglia, a fait savoir le ministère italien de l'Industrie. Un décret a même été signé en ce sens. Les syndicats transalpins ont pour leur part fustigé les suppressions de postes.

A l'inverse, Rexel chute de 6,7% alors que Kepler Cheuvreux est passé d'acheter à alléger sur le titre. Pour Kepler Cheuvreux, la montée en puissance d'Amazon Business crée une menace pour les acteurs traditionnels de la distribution électrique en général et pour Rexel en particulier, qui réalise plus de la moitié de ses revenus via ses offres de proximité, un segment qui constitue une cible naturelle pour Amazon. L'analyste a réduit de 17,80 à 14 euros son objectif de cours.

Ingenico trébuche de 6,8%, pénalisé par une note d'analyste. MainFirst a dégradé le titre du leader mondial des solutions de paiement intégrées de "surperformance" à "neutre", pour un objectif réduit de 105 à 90 euros. Verifone a par ailleurs mis en avant des tendances toujours contrastées dans les différentes géographies et a abaissé légèrement ses guidances de chiffre d'affaires pour 2017. Verifone reconnaît toujours des difficultés en Chine et anticipe comme Ingenico une normalisation en Inde après le pic d'équipement du début d'année... En revanche, le spécialiste des solutions de paiement américain se veut plus optimiste que précédemment sur son marché domestique.

Valeo (-5%), également victime d'une note d'analyste. Kepler Cheuvreux a dégradé le titre de l'équipementier de "conserver" à "alléger" tout en réduisant son objectif de cours de 65 à 62 euros.

Carrefour cède 1,2%, victime de prises de bénéfices. Alexandre Bompard va bien diriger Carrefour, la nouvelle, est tombée ce vendredi après le conseil d'administration du distributeur, avait été largement anticipée ces dernières semaines. Le choix du conseil est "unanime", souligne Carrefour. La succession n'attendra pas l'automne, comme cela était pressenti : le nouveau PDG sera en poste dès le 18 juillet prochain. Les administrateurs ont salué l'action menée depuis cinq ans par Georges Plassat.

Safran (-0,7%). Le rachat de Zodiac Aerospace a franchi une nouvelle étape formelle, avec la signature par certaines familles fondatrices de l'équipementier des engagements d'apport prévus lors de la négociation. Désormais, l'initiateur dispose d'engagements d'apports sur 27% du capital.

 
1 commentaire - Marchés / bilan hebdomadaire : repli limité pour le CAC40
  • avatar
    Mdr -

    Oui en effet les gérants de fonds pataugent dans la mélasse ! Il attendent le signal de la baisse généralisée manifestement fort probable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]