Marchés : la belle passe des bourses européennes peut-elle durer ?

Marchés : la belle passe des bourses européennes peut-elle durer ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 07 mars 2016 à 12h10

Le joli rebond des marchés européens au cours des trois dernières semaines pousse la Deutsche Bank à se demander combien de temps cette belle passe peut durer. La banque allemande explique d'abord les quatre raisons à l'origine de cette poussée de fièvre. En premier lieu, le broker cite la forte baisse des rendements réels offerts par les obligations alors que le marché anticipe de nouvelles actions de la BCE. La DB évoque ensuite le rebond des cours des matières premières avec la baisse du dollar et le regain de vigueur de la demande chinoise. Les experts de la DB parlent aussi des derniers indicateurs de conjoncture américains pour le moins solides. Enfin, la baisse des inquiétudes liées à une éventuelle forte dévaluation du yuan chinois est mise en avant par la banque.

Ce constat fait, deux chemins semblent pointer à l'horizon. Le premier laisse apparaître un potentiel conséquent pour les marchés actions. Une BCE accommodante lors de sa réunion du 10 mars, combinée à des données macroéconomiques américaines assez faibles pour permettre un statu quo de la Fed, pourraient conduire les rendements obligataires réels sur des niveaux encore plus bas, et augmenter les multiples des marchés actions. De la même manière, une Fed inactive continuerait à peser sur le dollar, ce qui favoriserait une poursuite du rebond des matières premières, et réduirait encore davantage le stress de crédit lié au secteur énergétique. Enfin, l'annonce d'un assouplissement budgétaire chinois supplémentaire apaiserait les préoccupations concernant l'état de santé du premier consommateur mondial de matières premières, ce qui serait également favorable aux actifs cotés en bourse.

Le deuxième chemin relevé par la DB se veut plus prudent. Alors que le rally pourrait se poursuivre à court terme sur les marchés européens, la banque voit un certain nombre de pierres d'achoppement. La première viendrait d'une déception liée à la BCE alors que les attentes des investisseurs vis-à-vis de l'Institution sont particulièrement élevées. La seconde concerne la Fed puisque de solides statistiques américaines et un moindre stress financier pourraient replacer la Réserve Fédérale au centre du jeu. Une nouvelle hausse des taux de la Banque centrale américaine entraînerait le dollar et les rendements obligataires à la hausse, ce qui relancerait les inquiétudes vis-à-vis du yuan et du marché du crédit. Enfin, la troisième vient de Chine. Il semble en effet peu probable que la récente accélération du marché du crédit, à l'origine du rebond des prix des produits de base, soit durable compte tenu du niveau déjà élevé d'endettement dans le secteur privé.

 
0 commentaire - Marchés : la belle passe des bourses européennes peut-elle durer ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]