Mauna Kea : une étude positive pour Cellvizio en urologie

Mauna Kea : une étude positive pour Cellvizio en urologie

hôpital infirmières

Boursier.com, publié le lundi 19 juin 2017 à 18h18

Une bonne nouvelle Mauna Kea... Le spécialiste des dispositifs médicaux annonce ce jour la publication d'une nouvelle étude favotrable en faveur de l'utilisation de Cellvizio, sa plateforme multidisciplinaire d'endomicroscopie confocale laser, en urologie, pour la caractérisation anatomopathologique en temps réel des lésions dues à un carcinome urothélial du haut appareil urinaire.

Mauna Kea rappelle que e carcinome urothélial (CU) est le neuvième cancer le plus courant dans le monde et le huitième néoplasme le plus létal chez l'homme aux États-Unis. C'est le cancer le plus coûteux par patient dans le système de santé des États-Unis. Entre 5 % et 10 % de cancers urothéliaux primaires apparaissent dans l'uretère ou le bassinet du rein et sont collectivement appelés tumeurs de la voie excrétrice supérieure (TVES).

L'étude intitulée "Correlation Between Confocal Laser Endomicroscopy (Cellvizio) and Histological Grading of Upper Tract Urothelial Carcinoma: A Step Forward for a Better Selection of Patients Suitable for Conservative Management" ("Corrélation entre l'endomicroscopie confocale laser (Cellvizio) et la gradation histologique du carcinome urothélial du haut appareil : une avancée pour une meilleure sélection des patients éligibles pour une prise en charge conservatrice "), a été publiée dans European Urology Focus , publication officielle de l'European Association of Urology (EAU). L'étude a été dirigée par le Dr Alberto Breda, du Département d'urologie, Fundaciò Puigvert, Autonoma University of Barcelona, à Barcelone, en Espagne.

Au cours de l'étude, 14 patients ont subi des urétéroscopies flexibles avec Cellvizio utilisé pour cibler les biopsies, qui ont été réalisées et interprétées afin d'obtenir des résultats d'anatomopathologie concluants. Les observations pré-biopsie à l'aide de Cellvizio ont été comparées aux résultats d'anatomopathologie obtenus lors de chirurgie en aveugle, démontrant un degré de concordance quasi parfait (13 lésions sur 14 caractérisées de façon correcte dans trois grades de TVES) entre les méthodes et un accord interobservateur substantiel (Kappa = 0,64).

L'étude a conclu que, sur la base de ces résultats, Cellvizio peut être utilisé dans les scénarios suivants : 1) La caractérisation en temps réel des TVES afin de valider/exclure la prise en charge endo-urologique 2) L'amélioration du suivi des patients atteints de TVES traités préalablement de manière conservatrice 3) L'amélioration de la caractérisation des lésions potentielles de carcinome in situ (CIS)

 
0 commentaire - Mauna Kea : une étude positive pour Cellvizio en urologie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]