Maurel et Prom fait le dos rond après un exercice 2015 compliqué

Maurel et Prom fait le dos rond après un exercice 2015 compliqué

Maurel et Prom

Boursier.com, publié le jeudi 31 mars 2016 à 07h25

Entre 2014 et 2015, le baril de brut a chuté de 47%, et cela se voit dans les comptes de Maurel et Prom. L'explorateur et producteur de pétrole indépendant a vu son chiffre d'affaires reculer de 550 à 276 millions d'euros en un an, pour un excédent brut d'exploitation qui passe de 352 à 107 ME, soit une marge de 39% en 2015 contre 64% en 2014. Le résultat opérationnel courant est tout juste positif, à 9 ME contre 265 ME précédemment. Sans surprise, le résultat net est un déficit de -95 ME, alors que la société avait dégagé un léger bénéfice de 13 ME en 2014. Une dépréciation de 265 ME est atténuée par le "badwill" réalisé sur l'opération MPI (140 ME).

Le cash-flow opérationnel demeure positif, à hauteur de 92 ME avant variation du besoin en fonds de roulement. Les investissements ont été réduits à 178 ME contre 331 ME auparavant. La trésorerie du groupe est cependant hausse, à 274 ME contre 229 ME en 2014. Les réserves P1+P2 (2P) nettes de redevances en part Maurel et Prom au 1er janvier 2016 s`élevaient à 205 Mbep.

Des investissements réduits

Cette année, le groupe prévoit d'accroître nettement sa production d`huile au Gabon à environ 28.000 b/j (dont 22.400 b/j en part M&P) et d'augmenter graduellement sa production de gaz en Tanzanie pour atteindre 80 Mpc/j (soit environ 38 Mpc/j en part M&P) en milieu d`année. L'enveloppe d'investissement a été adaptée au contexte actuel et ne comprend plus que 43 M$ pour la production et de 17 M$ pour l`exploration. La société va poursuivre ses efforts portant sur la réduction des coûts à travers la renégociation des contrats et la réduction du programme de travaux. Sur la base de cette production et selon l`hypothèse d`un prix du Brent à 40$ sur l`ensemble de l`exercice 2016, le cash-flow opérationnel au Gabon devrait être de l`ordre de 13 $/b. La part relative des revenus provenant de la vente de gaz devrait augmenter pour représenter environ 10% des revenus totaux, contre 3% des revenus (et 7% de la production) en 2015.

Le président Jean-François Hénin rappelle que la société a pris dès l'été 2014 une série de mesures destinées à renforcer l'assise du groupe. Il estime qu'elle est désormais bien armée pour faire face au contexte actuel, d'autant que le rééchelonnement de la dette "permet de reporter les échéances au-delà de la crise que connaît notre industrie actuellement". Le dirigeant ajoute que l'environnement actuel du marché devrait permettre à Maurel et Prom "de prendre part dans de bonnes conditions à la concentration inéluctable du secteur et d`envisager de manière sereine les évolutions stratégiques souhaitables".

 
0 commentaire - Maurel et Prom fait le dos rond après un exercice 2015 compliqué
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]