Michelin améliore ses marges à défaut de faire croître ses revenus

Michelin améliore ses marges à défaut de faire croître ses revenus©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 juillet 2016 à 07h16

Michelin a amélioré ses résultats semestriels, en dépit d'un chiffre d'affaires en retrait. Les objectifs sont confirmés. Les analystes devraient apprécier le niveau de marge opérationnel atteint, mais un peu moins la génération de cash-flow et le niveau de la dette.

Le groupe a enregistré une légère décrue de ses revenus semestriels, à 10,29 milliards d'euros, même si les volumes écoulés sont en progression de 2,5%. La marge d'EBITDA du spécialiste des pneumatiques a progressé de plus 2 points pour atteindre 20,3%. Le résultat opérationnel sur activités courantes prend le même chemin, puisqu'il atteint 1,4 MdE, et représente 13,7% des ventes, contre 12% un an plus tôt. Le bénéfice net progresse de 8,8% à 769 millions d'euros. La dette nette du groupe reste sous contrôle, à 1,72 MdE, ce qui matérialise un ratio d'endettement inchangé de 18%. Le consensus moyen fourni par la société elle-même ressortait à 10,467 MdsE pour le chiffre d'affaires, dont un effet volume de +2,7%, pour un résultat opérationnel sur activités courantes de 1,29 MdE, qui aurait matérialisé 12,3% de marge et un bénéfice net de 733 ME. Michelin est donc un peu court sur les revenus mais assez nettement au-delà des attentes sur le résultat opérationnel. Le cash-flow libre pourrait aussi être une source de déception puisqu'il est à peine positif (8 ME) alors que le consensus était positionné à 132 ME, comme la dette nette (1,72 MdE contre 1,25 MdE au consensus).

Pour améliorer ses résultats du semestre en dépit de la contraction de son chiffre d'affaires, le groupe a pu compter sur un effet matières premières très positif, évalué à 115 ME, qui repose sur un pilotage efficace et sur un effet de base favorable. Le plan de compétitivité a pour sa part apporté 155 ME, ce qui a permis de compenser l'inflation sur les coûts de production et les frais généraux.

Plus de 800 ME de cash-flow sur l'année

La direction s'attend sur le reste de l'année à des marchés Tourisme camionnette et Poids lourd "moins dynamiques" en Amérique du Nord et en Europe, tandis qu'ils devraient rester porteurs en Tourisme camionnette en Chine. Le marché des pneus de Spécialités devrait rester influencé par la fin du déstockage des compagnies minières. Michelin s'attend, dans un tel contexte, à un effet prix mix / matières premières positif sur l'année. Le groupe confirme ainsi ses objectifs d'une croissance des volumes supérieure à l'évolution mondiale des marchés, d'un résultat opérationnel sur activités courantes en croissance hors effet de change et de génération d'un cash-flow libre structurel supérieur à 800 ME.

 
1 commentaire - Michelin améliore ses marges à défaut de faire croître ses revenus
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]