Parrot va lever 300 ME à 17 euros par action

Parrot va lever 300 ME à 17 euros par action©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 novembre 2015 à 07h10

Les choses n'ont pas traîné pour Parrot, qui avait annoncé lundi sa volonté de procéder à une grosse augmentation de capital pour accélérer son expansion dans les drones, à la surprise des investisseurs devant l'ampleur du projet. Le groupe a annoncé cette nuit les modalités d'une levée de fonds de 300 millions d'euros, alors que la société ne capitalise que 402 ME en bourse. Le président Henri Seydoux ne cache pas ses ambitions. "A présent, il est temps de configurer Parrot pour devenir un leader mondial", explique-t-il à l'appui de l'opération, qui a permis de convoquer le ban et l'arrière ban. Le dirigeant lui-même en tant que premier actionnaire, le second actionnaire HG Vora Capital, mais aussi Bpifrance et IDG Capital Partners vont mettre la main à la poche pour garantir une partie de l'opération.

L'augmentation de capital démarrera dès le 23 novembre pour s'achever le 4 décembre inclus. Elle prévoit un maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires existants et prend la forme d'une émission d'actions à bons de souscription d'actions (ABSA) proposés à 17 euros pièce, à raison de 7 actions nouvelles pour 5 existantes. Chaque ABSA comportera un bon de souscription de tranche 1 et un bon de souscription de tranche 2. L'exercice de la totalité des BSA des deux tranches permettrait à Parrot de lever 127,6 ME en plus de 300 ME initiaux.

Les droits préférentiels de souscription seront attribués à partir des actions détenues en compte au soir du 20 novembre, à raison d'un DPS par action, 5 DPS permettant de souscrire à 7 ABSA. Sur la base du cours de clôture du 18 novembre (34,26 euros), la valeur théorique du DPS est de 10,07 euros et le cours théorique ex-droit de 24,19 euros. Si l'on se base sur les cours d'hier soir (32,20 euros), la valeur théorique du droit recule à 8,93 euros et le cours ex-droit à 23,38 euros, selon nos calculs, soit une décote ex-droits de 27,3%. Les souscriptions à titre réductible sont permises. Les DPS seront cotés sous le code ISIN FR0013054061 du 23 novembre 2015 au 4 décembre 2015 inclus.

Zoom sur les BSA

Chaque ABSE compte deux bons. 17.575.278 BSA 1 et autant de BSA 2. 24 BSA 1 permettront de souscrire à 2 actions nouvelles, à un prix unitaire de 32,66 euros et 28 BSA 2 permettront de souscrire à 3 actions nouvelles, à un prix unitaire de 42,34 euros. Les BSA seront incessibles et donc non négociables pendant une période de cinq ans à compter du lendemain de leur date d'émission, soit du 16 décembre 2015 au 15 décembre 2020 inclus (sauf exceptions). A compter du 16 décembre 2020, les BSA 1 et les BSA 2 seront cotés séparément des actions existantes de la société. Les BSA 1 seront cotés sur une ligne de cotation sous le code ISIN FR0013054269 et les BSA 2 seront cotés sur une autre ligne de cotation sous le code ISIN FR0013054335. Les porteurs auront la possibilité, à tout moment à compter du 16 décembre 2020 et jusqu'au 15 décembre 2022 inclus, d'obtenir des actions nouvelles.

Pendant la période de souscription des ABSA, les souscripteurs pourront opter dans leur bulletin de souscription en faveur de la cession de l'intégralité ou non des BSA attachés à leurs Actions Nouvelles souscrites, au profit de Horizon, laquelle a l'intention de les acquérir en vue d'en re-céder une partie à des managers de Parrot. Les BSA 1 et les BSA 2 seront cédés à leur valeur théorique, soit 0,48 euro par BSA. La cession des BSA sera réalisée à la date d'émission des ABSA, soit le 15 décembre 2015. Pendant une période transitoire allant du 16 décembre 2015 au 4 janvier 2016, les porteurs auront cependant la faculté de vendre leurs BSA de gré à gré à Horizon.

Engagements de souscription

La société OJEJ va apporter ses titres à Horizon, qui possèdera 5.108.110 actions, soit 40,69% du capital et des droits de vote. Horizon s'est engagée à souscrire à l'augmentation de capital en exerçant 72,9% de ses DPS, pour 88,65 ME. La société va aussi céder ou récupérer certains droits en fonction d'engagements avec Bpifrance et IDG Capital Partners. Elle va vendre à des managers de Parrot jusqu'à 20% du nombre total de BSA 1 et de BSA 2 qu'elle détiendra. Le second actionnaire du groupe, HG Vora Capital, qui détient 10,67% du capital, va exercer a minima la totalité de ses DPS à titre irréductible. Bpifrance va souscrire à 5% du capital post-opération, soit un engagement de 25,6 ME. IDG Capital Partners s'est engagée à investir 7,3 ME pour 1,4% du capital post-opération. Au total, les engagements de souscription à titre irréductible représentent 7.151.354 actions nouvelles, soit 40,7% de l'augmentation de capital. L'émission des actions nouvelles susceptibles d'être émises au titre des DPS attachés à l'ensemble des actions existantes, à l'exception de la quote-part faisant l'objet des engagements précédents, soit 10.423.924 actions, fait l'objet d'un contrat de garantie entre la société et Natixis, BNP Paribas, HSBC et JP Morgan.

 
0 commentaire - Parrot va lever 300 ME à 17 euros par action
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]