Petite alerte sur le LEAP-1B pour Safran

Petite alerte sur le LEAP-1B pour Safran

La pulse line dédiée à l'assemblage final du LEAP de Safran.

Boursier.com, publié le jeudi 11 mai 2017 à 06h33

Jusqu'ici, Safran avait échappé aux déboires affectant ses concurrents comme Pratt & Whitney et Rolls-Royce. Depuis hier soir, ce n'est peut-être plus le cas, même s'il reste à confirmer s'il s'agit d'un simple coup de semonce ou d'une situation plus sérieuse. Boeing a cloué au sol son B737MAX, le dernier-né de sa gamme de monocouloirs, à cause d'un défaut identifié sur un composant de certains moteurs Leap-1B fabriqués par CFM International, la société commune à Safran et General Electric. L'avionneur et son motoriste sont en train de chercher les causes du problème, pour permettre la livraison du premier B737MAX dans quelques jours. Boeing n'est pas préoccupé outre mesure par la nouvelle, car le MAX est en avance sur sa procédure de tests. Un porte-parole de GE interrogé par Bloomberg a indiqué qu'une trentaine de moteurs sont en cause sur les sites américain et français du groupe, mais que le composant incriminé peut être remplacé par celui d'un autre fournisseur. Il s'agit d'un disque métallique situé dans la turbine basse pression. La version dédiée à Airbus du LEAP, le LEAP-1A, équipe déjà des A320neo.

 
0 commentaire - Petite alerte sur le LEAP-1B pour Safran
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]