Pétrole : le baril consolide avant les stocks américains

Pétrole : le baril consolide avant les stocks américains

Station essence

Boursier.com, publié le mercredi 17 août 2016 à 10h21

Prises de bénéfices sur le marché pétrolier. Après avoir repris plus de 10% en l'espace de quatre séances, le baril de pétrole consolide légèrement ce matin dans l'attente de la publication des stocks hebdomadaires de brut américains. Le WTI pour livraison septembre cède actuellement 0,8% à 46,2 dollars sur le New York Mercantile Exchange alors que le Brent perd 0,9% à 48,8 dollars.

Les réserves américaines en question

Comme chaque semaine, les opérateurs scruteront de près l'évolution des réserves de brut américaines la semaine passée. Le consensus anticipe une légère progression des stocks mais une baisse des réserves de produits distillés et d'essence.

Le dollar remonte

L'or noir est également pénalisé ce matin par la remontée du dollar suite aux propos de deux responsables de la Réserve fédérale. La Fed pourrait relever les taux dès septembre car le marché du travail est en train de se tendre et les preuves d'une hausse des salaires se multiplient, a déclaré William Dudley, le président de la Fed de New York. Dennis Lockhart, son homologue de la Fed d'Atlanta, a dit peu après que l'économie américaine était sans doute suffisamment solide pour supporter au moins une hausse de taux d'ici la fin de l'année, deux hausses étant envisageables.

Spéculations sur un accord entre pays producteurs

Le baril s'est offert un copieux rebond ces derniers jours, remontant à ses niveaux de début juillet, dans le sillage des propos du ministre saoudien de l'Energie, Khalid al Falih. Ce dernier a déclaré que son pays souhaitait travailler avec des pays membres ou non de l'Opep à une stabilisation du marché. Le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, a également indiqué que Moscou menait des consultations avec l'Arabie saoudite et d'autres producteurs, et que des discussions sur un éventuel gel des niveaux de production restaient possibles en cas de besoin.

La plupart des opérateurs restent néanmoins sceptiques quant à une action concrète des pays producteurs le mois prochain après la tentative avortée de gel de la production un peu plus tôt cette année suite au désaccord entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

 
0 commentaire - Pétrole : le baril consolide avant les stocks américains
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]