Pétrole : le baril retombe

Pétrole : le baril retombe

pétrole brut raffinerie

Boursier.com, publié le jeudi 19 mai 2016 à 11h39

Le baril de pétrole recule nettement en fin de matinée, victime du renforcement du dollar et de l'annonce d'une hausse surprise des réserves de brut américaines la semaine passée. Le "light sweet crude" pour livraison juin cède 2,2% à 47,1 dollars dans les échanges électroniques sur le Nymex.

Au lendemain de la publication des Minutes de la Fed, le billet vert évolue autour de la barre des 1,12$ pour un euro, contre 1,14$ il y a une semaine. Dans le compte-rendu de la réunion de la Réserve fédérale des 26 et 27 avril dernier (au cours de laquelle le statu quo monétaire avait prévalu), on peut lire que "la plupart des participants ont jugé que si les prochaines statistiques confirment le redressement de l'économie au deuxième trimestre, ainsi que l'amélioration du marché de l'emploi et la progression de l'inflation en direction de l'objectif de 2% fixé par le Comité, il sera alors probablement approprié pour ce Comité de relever le taux des "fed funds" en juin". Or, ces dernières semaines, les marchés financiers tablaient sur un statu quo de la Fed sur ses taux pendant quelques mois encore, jusqu'à l'automne, voire plus tard.

Un dollar plus fort réduit l'attrait des commodities pour les investisseurs munis d'autres devises, la plupart des matières premières s'échangeant en dollars.

En outre, la hausse surprise des réserves de brut américaines la semaine dernière pèse également sur les cours de l'or noir ce jeudi. "Nous pensons que les marchés ont évolué trop haut, trop loin, trop vite", indique dans une note BNP Paribas. "Nous sommes encore confrontés à un grand excédent de stocks et pour la plupart, les interruptions de production, au Canada et au Nigeria, sont réversibles". "Les récents incidents sont peu susceptibles de durer, car la production du Canada devrait lentement se redresser. Une fois ces perturbations finies, le marché pétrolier pourrait être en excédent d'environ 1 million de barils par jour au cours du trimestre", ajoute, dans un entretien accordé à Bloomberg, Giovanni Staunovo, analyste chez UBS Group à Zurich.

 
3 commentaires - Pétrole : le baril retombe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]