Pétrole : le WTI campe sur les 50$ après la réunion de Vienne

Pétrole : le WTI campe sur les 50$ après la réunion de Vienne©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 20h31

Le cours du pétrole a fait de la résistance vendredi malgré une réunion de pays producteurs à Vienne qui s'est achevée sans grand relief. Cette rencontre entre les membres de l'Opep et d'autres pays producteurs, signataires fin 2016 d'un accord de réduction de la production, s'est ainsi terminée sans décision concrète sur la prolongation de cet accord après son échéance du 30 mars 2018.

Sur le marché Nymex, le cours du pétrole brut léger américain WTI a toutefois résisté vendredi, restant au-dessus du seuil des 50$ qu'il a retrouvé cette semaine pour la première fois depuis la fin juillet dernier. Le baril de brut WTI s'affichait stable à 50,52$ (-0,02%) vendredi soir, tandis que le Brent de la Mer du Nord progressait de 0,5% à 56,7$.

A Vienne, l'Opep et la Russie ont estimé qu'ils étaient parvenus environ à mi-chemin dans le processus de réduction des excédents de la production mondiale de pétrole. Ils ont exhorté les autres pays producteurs maintenir le cap des réductions prévues par l'accord actuel, sans aller jusqu'à appeler à de nouvelles mesures telles que la prolongation de cet accord au-delà de mars 2018.

"Le processus fonctionne très bien jusqu'ici", selon le Koweit

Ces derniers jours, des sources provenant notamment d'Irak évoquaient une possible décision sur la prolongation de l'accord lors de la réunion de Vienne, ce qui avait contribué à faire remonter les cours du WTI au-dessus des 50$.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a estimé vendredi à Vienne que les fondamentaux du marché pétrolier sont "en cours de normalisation." De son côté, le ministre koweitien du pétrole, Issam Almarzooq, a jugé que "le processus fonctionne très bien jusqu'ici". "Nous espérons pouvoir éponger le reste de l'excédent pendant cette période" allant jusqu'en mars prochain. Il a précisé qu'il était trop tôt pour dire s'il faudra ou non prendre de nouvelles mesures l'an prochain.

L'accord conclu entre l'Opep, la Russie et d'autres pays, mis en oeuvre depuis janvier 2017, consiste en une réduction de l'offre de 1,8 million de barils par jour (bpj) jusqu'à la fin mars 2018. Cependant, malgré ces efforts, les stocks mondiaux ont reculé plus lentement que prévu, notamment en raison de la hausse continue des extractions de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Les derniers rapports mensuels de l'Opep et de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ont cependant tous deux revu en hausse leurs prévisions de demande pétrolière pour les prochains trimestres, et souligné que le rééquilibrage du marché se poursuivait.

 
1 commentaire - Pétrole : le WTI campe sur les 50$ après la réunion de Vienne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]