Pétrole: les 50$ franchis pour le WTI avant la réunion de Vienne

Pétrole: les 50$ franchis pour le WTI avant la réunion de Vienne

4- Iran. Avec 137 millions de barils de réserves prouvées, Téhéran possède 9,31% des stocks mondiaux d'or noir. Sa production a atteint 3,58 millions de barils par jour en 2011.

Boursier.com, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 21h55

Après quelques jours de pause, les cours du baril de pétrole léger américain WTI sont remontés mercredi au-dessus du seuil psychologique des 50$, un niveau qu'ils n'avaient plus atteint en clôture depuis la fin juillet dernier.

Le baril de brut WTI a ainsi fini en hausse de 1,88%, à 50,41$ (contrat à terme d'octobre sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du Nord a grimpé de 2,1% à 56,29$.

Le cours ont notamment profité de l'annonce d'une forte baisse des stocks hebdomadaires américains d'essence (-2,13 millions de barils), qui sont retombés à leur plus bas niveau depuis novembre 2015. Les stocks de fuel et autres produits distillés sont revenus au plus bas depuis 2011 chutant de 5,7 millions la semaine dernière, un repli plus important que prévu (-1,6 million anticipé). Malgré cela, les stocks pétroliers américains dans leur ensemble (hors réserve stratégique) ont tout de même augmenté la semaine dernière de 4,6 millions de barils.

Réunion cruciale, vendredi à Vienne, entre l'Opep et ses alliés

Par ailleurs, les investisseurs espèrent que la réunion prévue vendredi à Vienne entre l'Opep et d'autres pays extérieurs au cartel permettra de prolonger leur accord de contrôle de la production, au-delà de son échéance de mars 2018, afin de rééquilibrer le marché qui souffre encore d'un excès d'offre. Les derniers rapports mensuels de l'Agence internationale de l'énergie et de l'Opep ont de leur côté fait état d'un raffermissement de la demande mondiale.

L'Irak, deuxième producteur de l'Opep, a fait savoir ces derniers jours que plusieurs options étaient envisagées concernant le pacte, y compris sa prolongation au-delà du mois de mars. Téhéran a aussi évoqué un possible nouvel abaissement des plafonds de production.

 
2 commentaires - Pétrole: les 50$ franchis pour le WTI avant la réunion de Vienne
  • avatar
    certzain -

    05/09/2017 08:24 AST
    L'Arabie Saoudite a augmenté son prix en octobre pour ses prix Arab Light pour les clients asiatiques de 0,55 $ (Dh2,02) le baril par rapport à septembre à une prime de 0,30 $ le baril à la moyenne d'Oman / Dubaï, a annoncé lundi sa compagnie pétrolière d'état.

    L'augmentation des prix reflète un marché plus fort pour le Moyen-Orient, le marché brut de Dubai et les marges de raffinage qui ont atteint un sommet de près de deux ans le 1er septembre après que l'ouragan Harvey ait perturbé les approvisionnements en carburant aux États-Unis.

    Le prix d'octobre pour Arab Light est le plus élevé depuis décembre et dépasse les attentes pour une hausse de 20 à 50 cent dans un sondage réalisé par Reuters l'année dernière.

    Saudi Aramco a laissé tomber son OPS Arabe au Nord-Ouest de l'Europe de 10 cents pour octobre, à un rabais de 2,15 $ le baril pour ICE Brent.

    L'OSP Arab Light aux États-Unis a été fixé à 1,30 $ le baril pour l'indice Argus Sour Crude (ASCI) pour octobre, en hausse de 10 cents le baril à partir de septembre. Les fournitures de pétrole brut à l'Arabie saoudite aux États-Unis sont évaluées comme un différentiel pour l'indice Argus Sour Crude (ASCI).
    Affaire à suivre !

  • avatar
    Mafiosi -

    Achetez des pétrolières .......

    avatar
    certzain -

    Cest déjà fait , le dernier rapport international que j'ai lu sur le sujet prévoit un réduction de production de brut et surtout une nouvelle stratégie des pays du golf (Arabie en tète) méga groupe ARAMCO (après intro en bourses) qui va consister à commercialiser plus de produits distillés pour gagner plus. Comme les prix de revient et les coûts de raffinages sont moins onéreux que les produits gaz de schistes USA, Ils veulent reprendre la main financière sur l'Asie, et L'Europe.

    avatar
    certzain -

    2018 - 2019 peuvent redevenir des années pétrole. C'est la projection des pays du golf

    avatar
    certzain -

    En plus TRUMP à tout fait à l'ONU pour agacer les dirigeant de l'IRAN qui ont prévenu qu'ils agiraient en conséquence si besoin est ! L'arme actuel de l'IRAN c'est le robinet de son pétrole.

    avatar
    certzain -

    21/09/2017 09:27 AST
    Les prix du pétrole brut se sont redressés après que le ministre irakien du Pétrole a déclaré que l'OPEP et ses partenaires envisageaient d'étendre ou même d'approfondir les coupures de production actuelles.

    Le brut de WTI s'est établi à son meilleur niveau depuis mai, de + 1,9% à 50,41 $ / baril, tandis que Brent a augmenté de + 2,1% à 56,29 $ / bbl, le plus élevé en plus de six mois.

    Le ministre Jabar al-Luaibi dit que certains producteurs de pétrole pensent que l'accord d'approvisionnement devrait être prolongé de 3 à 4 mois, certains souhaitent qu'il se déroule jusqu'à la fin de l'année 2018, tandis que d'autres, y compris l'Irak, préfèrent une autre série de réductions d'offre.

    Les prix ont également bénéficié d'un coup de pouce supplémentaire de Pres. Les propos désobligeants de Trump concernant l'affaire nucléaire iranienne.

    Le mouvement a eu lieu malgré une augmentation beaucoup plus importante que prévu des stocks de pétrole des États-Unis, avec une production domestique plus élevée "assez surprise" à la suite de l'ouragan Harvey, selon Tariq Zahir, de Tyche Capital Advisors. "Shale [output] a montré à quelle vitesse il peut revenir en ligne."

    Cherche Alpha

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]