Pétrole : vif rebond dans l'espoir d'un accord de l'Opep

Pétrole : vif rebond dans l'espoir d'un accord de l'Opep©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 novembre 2016 à 19h36

Les cours du pétrole ont commencé la semaine par un vif rebond, lundi, après des déclarations de ministres iraniens et irakiens, qui se sont montrés favorables ce week-end à un accord de gel de la production de l'Opep afin de soutenir les cours de l'or noir.

Lundi soir, le cours du baril de brut WTI a donc bondi de 4,1% à 47,59$ (contrat à terme de décembre sur le Nymex). Au moment de la clôture du Nymex, le cours du Brent de la Mer du Nord gagnait 4,6% à 49,07$, approchant du seuil symbolique des 50$ qu'il n'a plus connu depuis près d'un mois.

Téhéran et Bagdad ouverts à un accord ?

Samedi, le ministre iranien du pétrole a affirmé qu'"il y a une possibilité élevée que les ministres du Pétrole et de l'Energie de l'Opep arrivent à un accord lors de la réunion de novembre". Par ailleurs, le ministre irakien du pétrole a annoncé que son pays ferait "des propositions destinée à parvenir à un accord".

L'Opep doit se réunir le 30 novembre à Vienne pour concrétiser un accord sur un gel de sa production, dont le principe a été décidé le 28 septembre dernier. Depuis, la réticence de certains pays, dont l'Iran et l'Irak, à limiter leur production, a jeté le doute sur la capacité du cartel pétrolier à réaliser ses promesses. En effet, en septembre et en octobre, la production de l'Opep a encore augmenté, battant même des records historiques...

Selon les observateurs, Téhéran pourrait désormais accepter un accord à condition de ne pas avoir à tailler dans sa production, mais serait prêt à la limiter à son niveau actuel. L'Arabie saoudite, le principal artisan de l'accord en négociations, serait toujours prête à réduire sa propre production.

La production est repartie à la hausse aux Etats-Unis depuis mai 2016

Pendant que l'Opep cherche un accord, la production est repartie à la hausse ces derniers mois aux Etats-Unis à la faveur du rebond des cours du pétrole entre 45$ et 50$. La semaine dernière, 19 puits supplémentaires étaient en activité par rapport à la semaine précédente, selon les statistiques hebdomadaires publiées par la firme Baker Hughes.

Depuis le mois de mai dernier, le nombre de forages actifs outre-Atlantique est ainsi passé de son point bas de 316 à 471 au 18 novembre, ce qui reste encore loin de son record d'octobre 2014, lorsque plus de 1.600 puits étaient en activité.

En Bourse, les valeurs pétrolières ont profité lundi du rebond des cours de l'or noir. A Paris, Total a gagné 2%, Technip a pris 1% et Vallourec a flambé de 8,3%, tandis qu'à Wall Street, ExxonMobil et Chevron progressait chacun d'environ 1,3% en séance.

 
2 commentaires - Pétrole : vif rebond dans l'espoir d'un accord de l'Opep
  • avatar
    sir02 -

    Ca ne sera qu'un feu de paille,la réalité, c'est que la demande ne cesse de chuter.Les gouvernements devront re-penser comment et sur quoi reporter la taxe.
    Affaire à suivre...

  • avatar
    dodollulusse -

    quel espoir ? que ses babouins augmente encore les prix du baril donc les prix a la pompe , 1.50e soit 10 frs 10frs 1litre d'essence , c'est toujours les mème qui paye !? tas de salauds !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]