Publicis : le résultat net pdg ressort à 387 ME au S1

Publicis : le résultat net pdg ressort à 387 ME au S1©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 07h41

Le revenu consolidé de Publicis Groupe pour le 2ème trimestre 2017 est de 2,515 MdsE comparé à 2,462 MdsE en 2016, en hausse de 2,2%. Les variations des taux de change ont un impact positif de 26 millions d'euros, soit 1,1% du revenu du 2è trimestre 2016. Les acquisitions (nettes de cessions) ont contribué à hauteur de 8 millions d'euros en revenu au 2è trimestre 2016 soit 0,3 % du revenu du 2ème trimestre 2016. La croissance à taux de change constant est de +1,1%.

La croissance organique est de +0,8% au 2è trimestre. Elle est en légère accélération par rapport à la croissance organique de -1,2% enregistrée au 1er trimestre en raison de l'impact plus limité des difficultés passées et d'une bonne tenue des activités en Amérique du Nord. La croissance organique du 2è trimestre 2017 reste pénalisée par la faiblesse du secteur FMCG. En revanche elle bénéficie de la contribution croissante des budgets gagnés depuis le 2eme trimestre 2016, notamment Walmart, HPE, USAA, Asda, Motorola et Lowe's.

Au cours des six premiers mois, le revenu consolidé de Publicis Groupe est de 4,843 MdsE comparé à 4,753 MdsE en 2016, en hausse de 1,9%. Les variations des taux de change ont un impact positif de 76 millions d'euros, soit 1,6% du revenu du 1er semestre 2016. Les acquisitions (nettes de cessions) ont contribué à hauteur de 22 millions d'euros en revenu au 1er semestre 2017 soit 0,5 % du revenu du 1er semestre 2016. La croissance à taux de change constant est de +0,3%.

La croissance organique est de -0% au 1er semestre 2017. Il est à noter que la croissance organique des six premiers mois de 2017 est altérée par les difficultés passées pour environ 300 points de base.

Marge opérationnelle

La marge opérationnelle avant amortissements s'établit à 719 millions d'euros au premier semestre 2017 par rapport à 704 millions d'euros en 2016, en augmentation de 2,1%, faisant ressortir une marge de 14,8% du revenu, identique à celle du premier semestre 2016.

Les charges de personnel atteignent 3.095 millions d'euros au 30 juin 2017, en augmentation de 0,8% (3.071 millions d'euros en 2016). Les coûts fixes de personnel de 2.740 millions d'euros représentent 56,6% du revenu contre 56,3% en 2016. Le coût des free-lances est de 199 millions d'euros en 2017, comparé à 219 millions en 2016. Les coûts de restructuration atteignent 52 millions d'euros en 2017 (55 millions d'euros en 2016) et s'inscrivent dans le cadre de la réorganisation du Groupe, "The Power of One", et se traduisant par une intégration accrue des structures et des activités. De nombreux investissements (mise en place de l'ERP, développement des plateformes de production, poursuite de la régionalisation des centres de services partagés ou les développements technologiques) permettront d'améliorer l'efficacité opérationnelle.
Les autres charges opérationnelles (hors amortissements) sont de 1.029 millions d'euros et se comparent à 978 millions d'euros au premier semestre 2016. Ces coûts représentent 21,2% du revenu consolidé (20,6% sur la même période de l'année précédente).
La dotation aux amortissements est de 81 millions d'euros au 30 juin 2017, en légère diminution par rapport à 2016 (85 millions d'euros).

La marge opérationnelle ressort à 638 millions d'euros, en croissance de 3,1%. Le taux de marge opérationnelle est de 13,2%, en amélioration de 20 points de base par rapport à 2016. Cette amélioration provient de l'effet positif des mesures d'économie liées à la mise en place du Power of One, en partie compensées par des investissements dans les nouveaux contrats clients, dans de nouveaux projets IT et par l'augmentation des autres charges opérationnelles.

Les marges opérationnelles par grandes zones géographiques s'élèvent à 13,7% pour l'Europe, 14,1% pour l'Amérique du Nord, 11,9% pour l'Asie-Pacifique, 5,7% pour l'Amérique Latine et 4,4% pour la région Afrique / Moyen-Orient.

Les amortissements sur immobilisations incorporelles liées aux acquisitions sont de 35 millions d'euros au premier semestre 2017, contre 40 millions d'euros en 2016. Les autres charges et produits non courants correspondent à un produit de 1 million d'euros, contre un produit net de 16 millions d'euros en 2016.

Le résultat opérationnel s'est élevé à 604 millions d'euros en 2017 contre 595 millions d'euros en 2016, en augmentation de 1,5%.

Le résultat financier, hors coût de réévaluation des compléments de prix sur acquisitions (earn-outs), est une charge de 38 millions d'euros pour le premier semestre 2017 contre une charge de 40 millions d'euros en 2016. La charge sur l'endettement financier net est de 32 millions d'euros en 2017, en légère diminution par rapport aux 39 millions d'euros de charge en 2016. Les autres charges et produits financiers représentent quant à eux une charge de 6 millions d'euros en 2017 contre une charge de 1 million d'euros en 2016.

Le coût de réévaluation des earn-outs est une charge de 22 millions d'euros à comparer à un coût de 10 millions en 2016.

La charge d'impôt est de 151 millions d'euros en 2017, faisant ressortir un taux d'impôt effectif de 27,8 %, contre 162 millions d'euros en 2016, correspondant à un taux d'impôt effectif de 29,7 %. Sur l'ensemble de l'année 2016, le taux d'impôt effectif était de 29,0%

La quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence est une perte de 2 millions d'euros en 2017 contre un profit de 2 millions d'euros en 2016. Les intérêts minoritaires sont de 4 millions d'euros au premier semestre 2017, stables par rapport à l'année précédente.

Au total, le résultat net part du Groupe s'est élevé à 387 millions d'euros au 30 juin 2017 contre 381 millions d'euros au 30 juin 2016.

Free cash-flow

Le free cash-flow du Groupe, hors variation du besoin en fonds de roulement, est en augmentation de 5,3% par rapport à celui de l'année précédente, et s'établit à 594 millions d'euros pour le premier semestre 2017.

Endettement net

L'endettement financier net s'établit à 2.092 millions d'euros au 30 juin 2017 (soit un ratio Dette nette / fonds propres de 0,37) à comparer à 1.244 millions d'euros au 31 décembre 2016 (ratio de 0,21). Le ratio au 30 juin 2016 était de 0,38. La dette nette moyenne du Groupe au premier semestre 2017 s'élève à 1.993 millions d'euros contre 2.380 millions d'euros au premier semestre 2016.

 
1 commentaire - Publicis : le résultat net pdg ressort à 387 ME au S1
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]