Quand Sky décroche Eutelsat et SES de leur orbite

Quand Sky décroche Eutelsat et SES de leur orbite©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 06h52

La foudre est tombée hier sur le secteur satellitaire, avec des plongeons impressionnants à Paris pour les deux représentants du secteur, SES (-4,9% à 18,90 euros) et Eutelsat (-5,1% à 16,46 euros). Comme nous le soulignions, les investisseurs ont pris peur en apprenant que Sky, peut-être le plus gros consommateur privé de capacités satellitaires dans le monde, allait lancer des offres sans satellite dès 2018 sur les marchés britannique, allemand et italien. Sky représenterait environ 3,9% des revenus de SES (estimation Bloomberg) et 5,8% de ceux d'Eutelsat (via Sky Italia, page 118 du document de référence 2015/2016).

Le Crédit Suisse estime que la nouvelle offre de Sky va permettre au groupe d'éliminer les coûts associés aux terminaux et aux visites de techniciens, et de modifier la perception des marchés quant à la dépendance présumée du diffuseur à une technologie ancienne. "C'est à coup sûr une mauvaise nouvelle à la fois pour SES et pour Eutelsat", estime de son côté Edouard Enault, chez AlphaValue. L'analyste tempère cependant la portée de l'information en rappelant que la plupart des activités de diffusion resteront dépendantes du satellite, car les couvertures filaires de très haut débit ne sont pas disponibles partout et que l'arrivée des technologies HD et UHD nécessite la coexistence de plusieurs modes de transmission. Et si le marché européen reste difficile pour les opérateurs satellitaires, ils ont encore de beaux jours devant eux sur les marchés émergents, où la demande croît beaucoup plus vite que les infrastructures, souligne le spécialiste.

Une chose est sûre, le secteur des opérateurs satellitaires n'est plus le havre de paix qu'il était. Sur un an, SES a perdu 21% de sa valeur et presque deux fois plus sur deux ans. Pour Eutelsat, le passif atteint 43% sur un an et 46% sur deux ans, après des avertissements qui ont mis à mal le statut de valeur refuge du dossier.

 
1 commentaire - Quand Sky décroche Eutelsat et SES de leur orbite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]