Renault : dégradé par HSBC

Renault : dégradé par HSBC

Carlos Ghosn PDG Renault Nissan

Boursier.com, publié le lundi 21 novembre 2016 à 11h51

Dans un marché parisien qui s'inscrit dans le vert ce lundi en fin de matinée, Renault campe sur ses positions à 74,35 euros. Une note défavorable de HSBC freine les velléités haussières sur le titre. Le broker britannique a en effet abaissé sa recommandation à "conserver" sur le constructeur automobile, contre "achat" précédemment. La valorisation théorique sur la firme au losange est simultanément coupée à 83 euros, comparé à un précédent objectif de 95 euros.

 
0 commentaire - Renault : dégradé par HSBC
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]