Renault : un conseil d'administration convoqué d'urgence !

Renault : un conseil d'administration convoqué d'urgence !

Carlos Ghosn PDG de Renault Nissan

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2015 à 22h55

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a convoqué une réunion d'urgence de son conseil d'administration pour discuter de l'évolution future de son alliance avec Nissan, objet d'un bras de fer avec l'Etat français. L'agence 'Reuters', qui révèle l'information mardi soir, cite des sources proches du gouvernement et de l'alliance Renault-Nissan.

Le conseil se réunira d'ici quelques jours, ont ajouté les sources. De son côté, le quotidien 'Les Echos' écrit que le conseil de Renault se réunira ce vendredi. Le conflit qui oppose Carlos Ghosn et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron depuis la montée de l'Etat au capital de Renault en avril s'est récemment durci.

Selon 'Les Echos', la réunion aura pour objet d'informer les administrateurs de l'état des discussions entre les deux actionnaires principaux de Renault, l'Etat français - qui détient 19,7% du capital - et Nissan, qui détient 15% du capital, mais ne dispose pas de droits de vote.

Depuis le renforcement de l'Etat français, qui a acquis 4,7% du capital supplémentaires de Renault pour s'assurer des droits de vote doubles, les dirigeants de Nissan, mais aussi Carlos Ghosn, ont jugé que ce geste a déséquilibré l'alliance franco-japonaise au détriment de Nissan. Bercy exclut toutefois tout rééquilibrage capitalistique de l'alliance au profit du groupe japonais.

Lundi, le numéro 2 de Nissan a exprimé son "inquiétude" pour la première fois publiquement. "L'Etat français a désormais un poids plus important. Du point de vue de Renault c'est un problème important, et, pour nous Nissan, c'est un motif d'inquiétude", a ainsi déclaré Hiroto Saikawa, directeur de la compétitivité de Nissan, qui représente aussi le constructeur japonais au conseil d'administration de Renault.

 
23 commentaires - Renault : un conseil d'administration convoqué d'urgence !
  • avatar
    YAPUKAFODREKON -

    Renault a aidé NISSAN quand cette entreprise était en difficulté..Maintenant Nissan aide RENAULT et ce groupe marche bien..Les deux entreprises se redressent et c'est le moment que choisit le Gouvernement pour y mettre la pagaille , en espérant que grâce à ce rachat d'actions et un droit de vote double il va pouvoir infléchit la politique du Groupe à sa guise...Je serais très surpris que ce souhait soit couronné de succés surtout quand on voit le résultat de sa gestion du pays qui s'enfonce au fin fond du classement des pays de l'Europe ..Ce Gouvernement ne sait pas gérer un pays, alors je le vois mal intervenir efficacement dans la gestion d'un groupe automobile..

  • avatar
    naifou -

    M. Ghosn est payé 5 fois plus par Nissan que par Renault; alors devinez quelle carte il joue depuis des années.
    L'état, donc nous; a donné des millions à Renault pour développer la voiture électrique que M. Ghosn fait construire à l'étranger en grande partie.

  • avatar
    au_fait -

    le problème c'est le gouvernement qui comme certaines familles vend les bijoux de famille pour finir les fin de mois, mais voudrait encore en avoir l'usage.....
    alors on monte ne participation on fait passer un truc de droit de vote double....

    avatar
    alciaquoiis -

    certain gouvernement vend les bijoiux de famille qu'un autre gouvernement essaie de racheter ...nuance! Nissan fut bien heureux alors menacé de disparaître Renault s'est avancé avec notre argent public pour le sauver et la synergie Renault Nissan a sourtout bénéficié à Nissan (la main d'oeuvre asiatique moins onéreuse, idem les charges ) que l'Etat, vous et moi, n'entendent pas se laisser gruger dans l'affaire, Goshn n'étant qu'un mercenaire libanais... pays paradis fiscal blanchisseur de toutes espèces de fraudes ... lequel Goshn joue sa propre carte de milliardaire .

  • avatar
    pasdupe -

    A LouGabian : d'où vous avez vu que Renault va bien ? renault n'en finit pas de se dégrader en gamme et en qualité depuis l'arrivée au pouvoir de Mr "Psychorigide", et heureusement que l'Etat a protégé les intérêts de la France, parce que sinon? Renault aurait été avalée par les Japonais avec les subventions, vos impôts, de l'Etat Français qui seraient parti à Tokyo.

  • avatar
    LouGabian -

    L'urgent chez Renault : C'est de virer Ghosn ! Pardon , non ce n'est plus urgent , c'est trop tard ! Il aurait fallu le virer il y a déjà plus de 12 Ans ! Ce Monsieur qui voyait des espions dans ses usines mais qui ne voyait pas que Renault n'avait plus dans sa gamme une seule Berline concurrentielle avec les Européennes de renom ! Plus patient et tolérant que moi il n'y avait pas , ils se sont débrouillés à me perdre comme client ! C'était quasi impossible , ils l'ont fait ! pfffffff

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]