Royaume-Uni / Eco : quels sont les secteurs les plus exposés à un Brexit ?

Royaume-Uni / Eco : quels sont les secteurs les plus exposés à un Brexit ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 15 juin 2016 à 10h03

L'hypothèse d'un Brexit prend chaque jour de plus en plus d'épaisseur. Ketish Pothalingam, gérant chez Pimco, estime que trois secteurs dans l'univers obligataire britannique sont particulièrement vulnérables à une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Les financières sont logiquement citées par l'expert alors qu'un Brexit devrait provoquer un choc sur le PIB et un repli des prix de l'immobilier. Les banques ne devraient pas être confrontées à un risque souverain où à une redéfinition du risque de change, mais des coûts de financement plus élevés et une croissance plus faible du crédit devraient probablement suivre un Brexit. Cela dit, avec les valorisations actuelles, le gérant pense que les investisseurs sont bien rémunérés pour ce risque.

Les "utilities" sont également citées par Ketish Pothalingam alors que le secteur semble sous-évaluer le risque de Brexit. Un vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni raviverait les questions sur l'indépendance écossaise, tandis que l'incertitude sur le futur cadre réglementaire et politique pourrait conduire les agences de notation à dégrader certains noms. Compte tenu de ces risques politiques, ainsi que de la forte exposition des entreprises du secteur au marché intérieur britannique, le gérant se montre méfiant sur ces sociétés.

Enfin, les distributeurs (hors alimentaire) semblent aussi exposés à un Brexit, la plupart de leurs produits étant importés, une livres sterling plus faible entraînerait une hausse de leur coûts. Dans le même temps, les dépenses discrétionnaires et non-alimentaires pourraient diminuer en raison de l'incertitude générale et d'une baisse du PIB associée.

Malgré la vulnérabilité de ces secteurs, l'expert ne pense pas qu'il faille totalement éviter le marché britannique de la dette d'entreprises. Selon lui, ce segment fournit actuellement une bonne compensation pour le risque. De plus, d'autres secteurs et entreprises, tels que les distributeurs de produits alimentaires où les investisseurs sont récompensés par des spreads plus importants, ou certains exportateurs, pour lesquels le Brexit pourrait avoir des effets positifs, offrent de belles opportunités. Enfin au niveau du portefeuille, cette prise de risque peut être couverte par la vente de la livre ou l'achat d'obligations d'Etat britannique.

 
0 commentaire - Royaume-Uni / Eco : quels sont les secteurs les plus exposés à un Brexit ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]