S&P déclasse la dette de Casino en catégorie spéculative

S&P déclasse la dette de Casino en catégorie spéculative©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 mars 2016 à 06h53

Casino ne s'attendait sans doute pas à un réveil aussi difficile. Standard & Poor's a annoncé tôt ce matin le déclassement de la notation crédit du distributeur de la catégorie d'investissement vers la catégorie spéculative. La dette du groupe passe en effet de "BBB-" à "BB+" à l'issue de la période de surveillance négative annoncée par l'agence en janvier dernier. Cet abaissement d'un cran marque la frontière entre les deux grandes catégories de notation. Il pourrait redonner des arguments aux vendeurs à découvert, mis à mal récemment par la remontée du titre.

S&P explique que sa décision repose sur la chute des performances opérationnelles du groupe en 2015. Même si la rentabilité devrait remonter en France cette année, la situation au Brésil devrait rester difficile en 2016. La perspective est désormais stable, ce qui signifie que l'agence pense que Casino va utiliser le produit des cessions annoncées pour réduire la dette localisée en France et réduire l'impact de la faiblesse de l'activité au Brésil en prenant des mesures de contrôle des coûts.

"Nous reconnaissons que le groupe a promptement réagi aux pressions opérationnelles en cédant ses parts dans la société cotée Big C en Thaïlande, ce qui devrait aider à compenser la forte chute des résultats", commente l'analyste Raam Ratnam, en charge du dossier. "Cependant, la cession va réduire la taille du groupe et sa diversification, et accroît par conséquent son exposition au Brésil et à la France", poursuit-il.

Outre l'abaissement de la notation principale, S&P a ramené de "A-3" à "B" la note court terme et de "BB" à "B+" la note des hybrides. L'agence précise que pour revenir en catégorie d'investissement, le groupe devra réaliser un désendettement majeur via une importante génération de cash-flow au niveau de Casino.

Il s'agit évidemment d'un coup dur pour le distributeur, même si l'existence de la surveillance négative depuis le 16 janvier dernier faisait craindre un tel dénouement. Une dette en catégorie spéculative coûte plus cher à honorer et réduit le panel des investisseurs qui peuvent se positionner sur les obligations du groupe. Le prochain round entre les vendeurs à découvert et la société aura lieu dès l'ouverture de la séance.

Casino a rapidement réagi à l'annonce. Le management confirme sa prévision d'EBITDA pour la France en 2016, et la poursuite rapide de l'exécution de son plan de désendettement. Alors que la finalisation de la vente de Big C "est imminente", la cession de la filiale vietnamienne "progresse par ailleurs de façon satisfaisante". Le distributeur estime que la dégradation de la notation à "BB+" entraînera "une légère augmentation du coût de sa dette financière obligataire", un impact évalué à 20 ME avant impôt en 2016, sans prendre en compte les futurs rachats obligataires déjà mentionnés par Casino. Cela n'aura aucun effet sur la liquidité.

 
0 commentaire - S&P déclasse la dette de Casino en catégorie spéculative
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]