Safran, une publication mi-figue, mi-raisin

Safran, une publication mi-figue, mi-raisin©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2016 à 07h44

Safran a publié des résultats 2015 un peu courts par rapport aux attentes. Le groupe a "chargé la barque" en matière de dépréciations, sur le programme Silvercrest et sur les dérivés de change. Les prévisions 2016 sont prudentes.

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 17,41 milliards d'euros au terme de l'exercice 2015, en progression de 13,4% en données publiées et de 3,9% sur une base organique. Le résultat opérationnel courant ajusté ressort à 2,43 MdsE, soit 14% du chiffre d'affaires, en hausse de 16,4%. Le résultat net ajusté part du groupe atteint 1,48 MdsE, en progression de 18,8%. Le résultat net publié est en revanche déficitaire de -424 ME. En effet, comme le redoutaient certains analystes, le groupe a pris un certain nombre de dépréciations, notamment pour intégrer la variation de la juste valeur du portefeuille d'instruments dérivés de change destinés à couvrir les flux de trésorerie futurs. Safran a également pris une dépréciation de 654 ME sur le programme Silvercrest, là encore comme le redoutaient certains spécialistes.

Forte génération de cash et dette en net recul

Au final et sur une base ajustée, le cash-flow libre ressort à 974 ME, ce qui représente 40% du résultat opérationnel courant ajusté. Il progresse de 31,6% par rapport à 2014. La dette nette a été divisée par deux au cours de l'exercice, pour s'établir à 748 ME au 31 décembre. La direction va proposer le paiement d'un dividende de 1,38 euro par action, en croissance de 15% par rapport à celui qui a été versé au titre de 2014.

Les chiffres sont un peu inférieurs à un consensus qui misait sur 17,44 MdsE de chiffre d'affaires, pour un résultat opérationnel courant de 2,47 MdsE, matérialisant une marge de 14,2%. Le bénéfice net ajusté était prévu à 1,65 MdE et le dividende à 1,40 euro.

Safran prévoit une hausse de son chiffre d'affaires ajusté comprise entre 2 et 4% cette année. Le résultat opérationnel courant ajusté devrait progresser d'environ 5% et s'accompagner d'une nouvelle hausse du taux de marge. Le cash-flow libre devrait représenter plus de 40 % du résultat opérationnel courant ajusté.

 
0 commentaire - Safran, une publication mi-figue, mi-raisin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]