Sanofi se rapproche des 80 euros

Sanofi se rapproche des 80 euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 16 décembre 2015 à 10h44

Alors que Sanofi a entamé des négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim en vue d'un échange d'actifs, le titre reste ferme sur les 79 euros ce mercredi. Le laboratoire français apporterait son activité vétérinaire Merial, valorisée 11,4 milliards d'euros, contre l'activité santé grand public de l'allemand, valorisée 6,7 milliards d'euros (hors périmètre chinois, qui ne fait pas partie de la transaction). Boehringer Ingelheim verserait en complément 4,7 MdsE à Sanofi...

"L'échange d'actifs avec BI cadre parfaitement avec la stratégie annoncée et rassure sur l'absence de dilution" commente Natixis. "C'est une première étape réussie dans la reconquête de l'image boursière du groupe après la déception de la guidance de BPA annoncée le 6/11" poursuit le broker qui vise un cours de 90 euros sur le dossier.
L'opération permettrait au laboratoire français de devenir le numéro un mondial de la santé grand public, avec des ventes pro forma d'environ 5,1 MdsE en 2015 et une part de marché proche de 4,6%, sur une spécialité qui représente "près de 100 milliards d'euros" chaque année et qui affiche une croissance de l'ordre de 4 à 5%, souligne une porte-parole de l'acquéreur, qui met aussi en avant la forte complémentarité géographique et produits entre les deux portefeuilles.

Activité complémentaire

L'activité acquise, qui représente 1,6 MdE de revenus annuels, est complémentaire de celle de Sanofi à la fois en termes de produits et d'implantations géographiques, assure le laboratoire, qui acquerrait des positions solides en Allemagne et au Japon, où il est faible. En santé animale le rapprochement créerait le numéro deux mondial de la spécialité, dont le siège resterait à Lyon.

Boehringer Ingelheim dispose de produits grand public comme l'antispasmodique Buscopan (219 ME de chiffre d'affaires 2014), le laxatif Dulcolax(204 ME), ainsi que les marques Pharmaton, Mucosolvan, Bisolvon et Mucoangin / Lysopaïne. Chez Sanofi, on ne présente plus le Doliprane (310 ME) ni le Maalox (98 ME), mais le portefeuille recèle plusieurs autres marques affichant des ventes à trois chiffres comme Allegra, Nasacort, No-Spa ou Essentiale et Lactacyd.

Rachat d'actions en vue

"En entamant des négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim, nous avons agi vite pour atteindre l'un des principaux objectifs stratégiques de notre feuille de route 2020, à savoir l'établissement de positions concurrentielles dans les domaines où nous pouvons être leader", explique le directeur général Olivier Brandicourt. L'exécution des accords définitifs devrait intervenir dans les prochains moins après consultations des partenaires sociaux concernés. Pour l'heure, l'objectif de Boehringer Ingelheim et de Sanofi est de finaliser la transaction envisagée au quatrième trimestre de 2016, une fois obtenues les approbations réglementaires.

Sanofi a l'intention d'affecter une partie des revenus nets de l'opération au rachat d'actions. En tenant compte des résultats anticipés dans la santé grand public, des rachats d'actions et des synergies potentielles, Sanofi s'attend à ce que cette transaction ait globalement un effet neutre sur le bénéfice net par action des activités en 2017, puis un effet relutif par la suite...

 
0 commentaire - Sanofi se rapproche des 80 euros
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]