Soitec, la situation s'améliore

Soitec, la situation s'améliore©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 16 juin 2016 à 07h49

Soitec a soldé un nouvel exercice mouvementé au 31 mars dernier, marqué par un recentrage au forceps sur son coeur de métier initial, l'électronique. Le groupe a renoué avec la croissance, puisque son chiffre d'affaires a progressé de près de 36% à 233,2 millions d'euros. Dans le même temps, la marge brute s'est nettement améliorée, passant de 15,5 à 26,7%. Le résultat opérationnel courant est lui aussi de retour dans le vert, à hauteur de 22,4 ME, alors qu'il était déficitaire dans les mêmes proportions lors du précédent exercice. Ce redressement s'explique par la progression des revenus et par la réduction des frais. La marge opérationnelle courante s'établit ainsi à 9,6%. L'indicateur retenu par la société pour ses objectifs, l'EBITDA, ressort à 36,3 ME, soit 15,6% du chiffre d'affaires, légèrement au-delà de la prévision de 15%.

Le bas du compte de résultat reste cependant dégradé, puisque le résultat opérationnel atteint - 7 ME (-45,2 ME en 2014/2015) et la perte nette -71,7 ME (-258,7 ME un an avant). Cela s'explique essentiellement par 29,4 ME de charges exceptionnelles (dont 20,1 ME sur le bâtiment industriel de Singapour), 22,5 ME de frais financiers et une perte de -38,6 ME sur les activités abandonnées.

Le recentrage sur l'électronique était "quasiment achevé" à fin mars, explique la direction. Les actifs liés à la centrale solaire sud-africaine de Touwsrivier sont classés en actifs destinés à être cédés, tandis que le dépôt de garantie lié à l'emprunt obligataire sud-africain reste classé dans les actifs financiers non courants des activités poursuivies.

Un bilan assaini

Soitec a généré lors de l'exercice passé un flux de trésorerie d'exploitation négatif de -12,5 ME, mais les activités poursuivies ont généré 20,4 ME en positif, gommés par 32,9 ME de flux négatif lié aux divisions Solaire et autres activités. Sur les seules activités poursuivies, la variation de trésorerie nette est positive de 45,7 ME. Au 31 mars, la trésorerie ressortait à 49,1 ME pour un endettement financier hors activités abandonnées de 219 ME. Cependant, Soitec a réalisé depuis une levée de fonds de 151,9 ME, qui lui a permis de procéder au remboursement de ses emprunts à échéance mai 2016 (pour environ 50 ME) de procéder au rachat d'OCEANE 2018 (pour environ 60 ME). Les fonds ont aussi permis de financer les investissements de capacité industrielle pour la production de FD-SOI sur le site de Bernin (pour environ 40 ME). La dette nette pro forma au 31 mars, compte tenu du refinancement, est évaluée à 18 ME, tandis que les fonds propres sont reconstitués à hauteur de 145 ME alors qu'ils étaient légèrement négatifs à la clôture de l'exercice.

Soitec vise cette année une croissance à un chiffre du chiffre d'affaires de l'activité électronique (à changes constants) et une marge d'EBITDA du même ordre que celui de l'exercice 2015-2016 pour cette même division. Sur le trimestre en cours, le premier du nouvel exercice, la société prévoit un chiffre d'affaires à peu près en ligne à taux de changes constants avec le chiffre d'affaires réalisé lors du premier trimestre de l'exercice 2015-2016 dans l'électronique, soit une baisse séquentielle d'environ 15% par rapport au quatrième trimestre de l'exercice 2015-2016.

 
0 commentaire - Soitec, la situation s'améliore
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]