Stratégie : Barclays privilégie Alstom dans les biens d'équipement

Stratégie : Barclays privilégie Alstom dans les biens d'équipement

Alstom casques

Boursier.com, publié le lundi 21 septembre 2015 à 11h17

Barclays a révisé ses objectifs de cours sur les acteurs européens des biens d'équipement, pour intégrer un scénario moins favorable à la fois sur le chiffre d'affaires et les résultats des sociétés exposées aux marchés émergents et à la dépréciation de leurs devises. Globalement, la croissance organique 2016 du secteur devrait se limiter à 1,2%, contre 2,3% précédemment. "La faiblesse de la demande s'étend à partir des secteurs miniers, pétrolier et gazier vers d'autres compartiments, et nous avons bien du mal à trouver des spécialités dans lesquelles la demande s'améliore", explique le bureau d'études, qui a également révisé en baisse de 6% en moyenne ses projections de bénéfice par action pour l'année prochaine.

L'indice sectoriel est désormais inférieur de 16% à ses plus hauts du mois d'avril, alors que le consensus n'a pas encore été ajusté en baisse. Sur la base des nouvelles anticipations, les valeurs suivies par Barclays ne sont pas à proprement parler encore bon marché, mais elles affichent au moins une valorisation raisonnable. En parallèle, le bureau d'études souligne que plusieurs dossiers affichent désormais un rendement du dividende supérieur à 4%, ce qui offre une bonne protection.

Situations spéciales

Dans ce contexte difficile, l'équipe de recherche préconise de jouer les situations spéciales ou les sociétés à même de bénéficier d'une dynamique interne. C'est le cas notamment d'ABB, Alstom, GEA, SKF, Osram et Vestas. Elle apprécie aussi les gros rendements (Atlas Copco) et les sanctuaires, comme Legrand et Assa Abloy, même si ces deux dossiers sont richement valorisés ("la sécurité est plus chère que nous le pensions", écrit même Barclays).

Concernant les françaises, cela se traduit par un avis inchangé "surpondérer" sur Alstom (objectif conservé à 35 euros) et sur Schneider (objectif abaissé de 74 à 66 euros) et à "pondération en ligne" confirmé sur Legrand (objectif réduit de 50 à 48 euros), sur Nexans (objectif de 35 à 34 euros) et sur Rexel (objectif de 18 à 16 euros).

 
0 commentaire - Stratégie : Barclays privilégie Alstom dans les biens d'équipement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]