Tarkett : le résultat net part du groupe grimpe à 83 ME

Tarkett : le résultat net part du groupe grimpe à 83 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 février 2016 à 17h51

Le chiffre d'affaires de Tarkett s'est établi à 2,715 MdsE pour l'année, en hausse de +12,4%, du fait principalement de l'apport des acquisitions, qui ont compté pour +9% (essentiellement Desso), et de taux de change hors CEI favorables(+7,2%), en partie compensés par un fort impact négatif des devises dans la CEI (net des hausses de prix de vente) de -83 ME (-3,4%). A données comparables(périmètre et taux de change constants) le chiffre d'affaires est quasiment stable (-0,3%). Au deuxième semestre, les segments EMEA et Sport ont confirmé leur dynamisme, et l'Amérique du Nord se redresse, avec une croissance organique positive. A l'inverse, le ralentissement économique dans la CEI a fortement impacté les volumes et le mix produit, conduisant à une évolution organique négative de -13,1% pour le segment CEI, APAC & Amérique Latine.

L'EBITDA ajusté s'est élevé à 285 ME, soit +3,7%. La marge d'EBITDA ajusté a augmenté dans tous les segments, à l'exception de la CEI. Dans cette région, la marge a souffert de la baisse des volumes ainsi que de la faiblesse du rouble, mais reste supérieure à la moyenne du Groupe. Les excellentes performances des autres segments permettent de limiter la baisse de la marge du Groupe à -90 pts de base : la marge d'EBITDA ajusté a atteint des niveaux record pour EMEA et dans le Sport, et s'est améliorée de +120 pts de base en Amérique du Nord. Par ailleurs, les gains sur prix matières ont bénéficié à toutes les régions. La contribution de Desso a eu également un effet favorable sur la marge consolidée.

Le résultat net part du Groupe ressort à 83 ME, soit 1,31 euro par action, contre 61 ME en 2014 (0,96 euro par action).

Commentant ces résultats, Michel Giannuzzi, Président du Directoire de Tarkett, a déclaré : "Nous sommes fiers de présenter des résultats en hausse grâce à une meilleure profitabilité dans toutes les régions à l'exception de la CEI, affectée par un contexte macro-économique défavorable. Outre des performances record dans les segments EMEA et Sport, notre division nord-américaine a montré au deuxième semestre qu'elle est maintenant sur le chemin de la croissance profitable. Ces résultats démontrent la force de notre modèle équilibré entre plusieurs catégories de produits et différents marchés et géographies. Notre croissance organique et les acquisitions réalisées au cours des deux dernières années ont permis un rééquilibrage géographique de la profitabilité du Groupe, 80% de l'EBITDA provenant désormais des régions EMEA et Amérique du Nord."

 
0 commentaire - Tarkett : le résultat net part du groupe grimpe à 83 ME
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]