TechnipFMC, première publication décevante pour le nouveau groupe

TechnipFMC, première publication décevante pour le nouveau groupe

Une plateforme offshore en construction au large du Brésil

Boursier.com, publié le jeudi 27 avril 2017 à 09h36

TechnipFMC a publié cette nuit ses premiers vrais résultats post-mariage, même si le rapprochement formel entre le français et l'américain n'a eu lieu qu'au cours du trimestre écoulé. Sur les trois premiers mois de 2017, le nouveau champion des services pétroliers a dégagé un chiffre d'affaires de 3,39 milliards de dollars, ce qui est inférieur à l'attente du consensus (3,66 Mds$), mais a affiché un bénéfice par action dilué ajusté de 0,71 dollar, plus de deux fois supérieur aux anticipations. En données publiées, le bénéfice net atteint 190,8 M$ ou 0,41$ par action. Le résultat d'exploitation ressort à 379,7 M$ et l'EBITDA ajusté à 684,4 M$. Les entrées de commandes sont encore faiblardes avec 1,6 Md$ comptabilisées, dont 666 M$ dans le Subsea. Le carnet ressort à 16,1 Mds$ actuellement.

"Notre fusion est achevée", se félicite le directeur général Doug Pferdehirt, qui n'a pas fourni de prévisions dans le cadre du communiqué. TechnipFMC a prévu de fournir des indications lors de la conférence téléphonique consacrée aux résultats prévue aujourd'hui à 13h00 (heure de Londres).

Le groupe a par ailleurs annoncé un programme de rachat d'actions doté de 500 M$, qui sera achevé d'ici fin 2018. Il prévoit aussi de proposer un dividende trimestriel après le troisième trimestre 2017.

Des résultats sauvés par le "corporate"

Le marché a réservé un mauvais accueil ou chiffre, avec un titre qui baisse de -3,4% à 28,77 euros en début de séance sur le marché parisien. Les résultats ont nettement dépassé les attentes, souligne ce matin Mark Wilson chez Jefferies, mais c'est avant tout grâce à la ligne corporate alors que les performances des divisions opérationnelles sont plutôt décevantes, hormis la branche onshore/offshore. L'analyste, qui maintient une recommandation à conserver et une valorisation de 29 euros par action attend d'en savoir plus lors de la conférence de présentation des résultats prévue en début d'après-midi. L'analyse de Jean-François Granjon chez Oddo est à peu près identique quant à la contribution du "corporate", notamment d'un effet de change particulièrement favorable. Le spécialiste se montre déçu par la rentabilité de la division subsea, qui contraste avec les annonces rassurantes du management jusque-là. Il recommande à ses clients d'alléger les positions compte tenu d'une visibilité limitée, en valorisant le dossier 27 euros par action.

 
0 commentaire - TechnipFMC, première publication décevante pour le nouveau groupe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]