Télécoms : Bouygues vise 10% à 15% du capital d'Orange

Télécoms : Bouygues vise 10% à 15% du capital d'Orange©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2016 à 21h32

La présentation des résultats annuels du groupe Bouygues, mercredi, a été l'occasion pour son patron, Martin Bouygues, d'évoquer les négociations en cours en vue d'un éventuel mariage entre Bouygues Telecom et Orange.

Le PDG de Bouygues n'a pas donné de détails sur les discussions, mais il a précisé que si l'opération se concrétisait, Bouygues souhaiterait détenir au moins de 10% du capital d'Orange. "La question ne se pose pas. J'ai dit que je ne voulais pas sortir des télécoms, je crois que le sujet est très clair", a-t-il lancé. "Entre 10 et 15% du capital" serait "très correct", a-t-il précisé.

Martin Bouygues entend donc être un actionnaire significatif d'Orange, avec des postes au conseil d'administration, explique son entourage. "A travers le capital d'Orange, on peut être le partenaire d'une grande entreprise", a souligné Martin Bouygues, qui se donne un "délai bref" pour conclure, ou non, un accord avec Orange. Les discussions dureront encore "quelques semaines, pas des trimestres", a-t-il promis.

Le passage de 3 à 4 opérateurs mobiles, un "drame industriel", selon Martin Bouygues

En revanche, Bouygues n'envisage pas de rivaliser avec l'Etat, actionnaire de référence d'Orange avec 23% du capital (dont 11,6% via la bpifrance). "Je n'envisage pas de monter plus haut que l'Etat", a assuré Martin Bouygues. A noter par ailleurs, que l'Etat et bpifrance viennent d'aménager ce mercredi un nouveau pacte d'actionnaires au sein d'Orange.

Martin Bouygues en a profité pour pester contre le passage de 3 à 4 opérateurs mobiles en 2012, avec l'irruption de Free Mobile (Iliad). "Résultat des courses : on a trois entreprises du CAC 40 qui ont perdu beaucoup de valeur, des milliers d'emplois détruits, des milliards d'euros détruits pour l'Etat en pertes de recettes fiscales et en valeur d'actifs", a estimé Martin Bouygues. "Honnêtement, pour une activité franco-française, je ne connais pas de drame industriel plus fort depuis la Seconde Guerre mondiale !", a-t-il déploré.

 
0 commentaire - Télécoms : Bouygues vise 10% à 15% du capital d'Orange
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]