Total en position d'attente en Papouasie Nouvelle-Guinée

Total en position d'attente en Papouasie Nouvelle-Guinée©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 juillet 2016 à 13h28

Total est sorti de son silence après qu'ExxonMobil eut surenchéri sur la proposition de rachat d'InterOil par Oil Search. La major française est partie à l'accord car elle devait récupérer certains actifs d'InterOil dans le cadre de l'opération avec Oil Search. "Total analyse cette offre concurrente dans le cadre de sa politique rigoureuse d'allocation du capital, tant en matière d'investissements que d'acquisitions, et notamment au regard de la récente certification des ressources 2C des champs d'Elk et Antelope, datant de juillet 2016, faisant état de ressources inférieures à 6,5 tcf", explique le groupe hexagonal dans un communiqué diffusé à la mi-journée. InterOil dispose contractuellement du droit de surenchérir.

On dénote une certaine prudence dans la communication de Total, qui rappelle que l'offre initiale reflétait la juste valeur pour laquelle il était prêt à accroître sa position. Le groupe rappelle qu'il est l'opérateur des champs d'Elk et Antelope, et qu'il restera le principal actionnaire de PRL15. Il détient un intérêt de 31,1%, aux côtés d'Oil Search (17,7%), et d'InterOil (28,3%), après exercice par l'Etat de son droit d'entrée à hauteur de 22,5%. Dans le cadre de l'opération initiale, Total estimait clair qu'une partie des intérêts suite à l'éventuelle acquisition d'InterOil aurait été revendue aux acheteurs de gaz naturel liquéfié ainsi qu'aux actionnaires de PNG LNG, afin de développer au mieux les synergies entre les projets Papua LNG et PNG LNG.

 
0 commentaire - Total en position d'attente en Papouasie Nouvelle-Guinée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]