Total est en avance sur son programme de réduction des coûts

Total est en avance sur son programme de réduction des coûts

Carling site Total

Boursier.com, publié le vendredi 28 octobre 2016 à 08h29

La production d'hydrocarbures de Total a été de 2.443 milliers de barils équivalent pétrole par jour (kbep/j) au troisième trimestre 2016, en hausse de 4,3% par rapport au troisième trimestre 2015. Sur les neuf premiers mois de 2016, la production d'hydrocarbures a été de 2 449 kbep/j, en hausse de 4,4% par rapport aux neuf premiers mois de 2015.

La marge brute d'autofinancement de l'Amont s'établit à 2.751 M$, en hausse de 21% par rapport au deuxième trimestre 2016 dans un environnement de prix inchangé grâce notamment à la montée en puissance des nouvelles productions à marges plus élevées et à la baisse des coûts opératoires.

Sur les neuf premiers mois de 2016, la marge brute d'autofinancement de l'Amont s'établit à 6 863 M$, en retrait de 21% par rapport aux neuf premiers mois de 2015, du fait de la baisse du prix des hydrocarbures partiellement compensée par la hausse des productions et la baisse des coûts.

Le résultat opérationnel net ajusté du secteur Amont s'établit à :

877 M$ au troisième trimestre 2016, en recul de 21% par rapport au troisième trimestre 2015, affecté par la baisse du prix moyen des hydrocarbures partiellement compensée par la hausse de la production et la baisse des coûts opératoires,
2.502 M$ sur les neuf premiers mois de 2016, en retrait de 38% par rapport aux neuf premiers mois de 2015. La hausse de la production, la baisse des coûts opératoires et des charges d'exploration ainsi que le taux moyen d'imposition plus bas ont partiellement compensé la baisse du prix moyen des hydrocarbures

Les marges de raffinage ont été affectées par les niveaux élevés de stocks de produits et sont en baisse de 53% sur un an à 25,5 $/t ce trimestre. La pétrochimie a continué de bénéficier d'un environnement favorable, même si les marges sont en retrait sur un an.

Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs a atteint :
2.339 M$ au troisième trimestre 2016, en baisse de 21% par rapport au troisième trimestre 2015, essentiellement affecté par la baisse des prix de vente moyens des hydrocarbures dans l'Amont et la baisse des marges de raffinage,
6.740 M$ sur les neuf premiers mois de 2016, en baisse de 26% par rapport aux neuf premiers mois de 2015, pour les mêmes raisons.

Le taux moyen d'imposition des secteurs s'est établi à :
23,5% au troisième trimestre 2016 contre 29,8% au troisième trimestre 2015, notamment du fait de la baisse du taux moyen d'imposition de l'Amont,
22,5% sur les neuf premiers mois de 2016 contre 35% sur les neuf premiers mois de 2015, pour la même raison.

Evoluant comme le résultat opérationnel net des secteurs, le résultat net ajusté est de :
2.070 M$ au troisième trimestre 2016 contre 2.756 M$ au troisième trimestre 2015, soit une baisse de 25%,
5.880 M$ sur les neuf premiers mois de 2016 contre 8.443 M$ sur les neuf premiers mois de 2015, soit une baisse de 30%.

Le résultat net ajusté exclut l'effet de stock après impôt, les éléments non-récurrents et les effets des variations de juste valeur.

Le cash flow net14 du Groupe ressort à -594 M$ au troisième trimestre 2016 contre -571 M$ au troisième trimestre 2015, stable alors que le prix moyen des hydrocarbures a baissé de 11%, les marges de raffinage ont baissé de 53% et le Groupe a finalisé plus d'acquisition au troisième trimestre 2016. Cette performance est due à la bonne résistance de la marge brute d'autofinancement et à la baisse des investissements organiques.

Rentabilité des capitaux propres

La rentabilité des capitaux propres sur la période du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016 s'est établie à 8,3%.

Suite aux positions exprimées par les pays de l'OPEP et la Russie, le Brent s'est apprécié au-dessus de 50 $/b malgré des stocks élevés. Dans un marché qui devrait rester volatil, Total poursuit ses efforts pour baisser son point mort.
Dans l'Amont, les 5 projets majeurs de l'année ont d'ores et déjà démarré et montent en puissance. L'objectif de croissance de production de plus de 4% en 2016 par rapport à 2015 sera ainsi atteint et les équipes sont mobilisées sur les prochains démarrages à venir en 2017-18. En 2017, les projets démarrés depuis 2015 devraient produire environ 350 kbep/j en part du Groupe et contribuer à près de 3 milliards de dollars de cash flow en 2017 dans un environnement de Brent à 60 $/b, compte tenu de leur marge moyenne plus élevée que la production historique.

Dans l'Aval, les marges de raffinage sont en hausse à environ 40 $/t en début de quatrième trimestre, du fait d'un niveau élevé de maintenance et de contraintes logistiques qui se traduisent notamment par une tension sur le marché des essences. Le marché de la pétrochimie reste favorable et nos grandes plateformes sont bien placées pour en tirer parti.

Le Groupe est en avance sur son programme de réduction des coûts confortant l'objectif d'économie de 4 milliards de dollars en 2018.

Compte tenu de la fourchette d'investissement de 15-17 milliards de dollars à partir de 2017 et de la hausse du cash flow des opérations, le cash flow net du Groupe entre dans une phase de croissance. La marge brute d'autofinancement devrait couvrir les investissements organiques et le renouvellement des ressources ainsi que le dividende payé en cash avec un prix du pétrole à 55 $/b en 2017. Ainsi, si le Brent se stabilise à 60 $/b en 2017, il sera mis fin au dividende en actions avec décote.

 
0 commentaire - Total est en avance sur son programme de réduction des coûts
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]