Total : le titre se stabilise

Total : le titre se stabilise

Total logo

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2016 à 15h57

Total se stabilise après son récent rebond à 38,70 euros ce mardi... Le groupe pétrolier, redevenu la première capitalisation boursière du CAC40 à la faveur de ce sursaut, est soutenu par Raymond James qui conseille le dossier à "surperformance" en visant un cours de 45 euros. Une note qui arrive après celle de Bernstein qui cible désormais 51 euros, contre un précédent cours cible fixé à 49 euros. La recommandation est logiquement remontée à "surperformance", contre un avis à "performance de marché" précédemment.
Pour le broker, la valorisation de Total est redevenue attractive si l'on considère la résilience du groupe dirigé par Patrick Pouyanné.

Le courtier estime le géant français bien positionné dans l'amont, grâce à une faible exposition à la production terrestre aux Etats-Unis et à ses contrats de long terme protégés par des paliers de prix dans le gaz naturel. Le courtier juge en outre le contexte favorable pour une amélioration des marges de raffinage. Au final, Bernstein considère que Total devrait être en mesure de tenir sa politique de dividende sans puiser excessivement dans l'endettement, même avec un baril à 30 dollars...

Le baril rebondit

Alors que le baril de pétrole a repris de la hauteur, de retour au-dessus des 30$ le WTI, porté par des discussions entre l'OPEP et la Russie concernant la production de brut, les analystes soulignent que les comptes publiés sur le T4 par Total sont globalement résistants. Natixis est cependant resté "Neutre" sur le dossier et a ajusté son objectif de cours à 40 euros, après une baisse de ses BPA de 2,3% sur 2016 et de 1,1% sur 2017. "Total nous semble toujours un des groupes les plus résistants dans le retournement d'environnement actuel... Le RN ajusté de 2,1 Md$ était supérieur au consensus et toutes les divisions ont affiché des performances au-dessus des attentes" a commenté le broker.

Dividende au programme

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale mixte des actionnaires, qui se tiendra le 24 mai 2016, de fixer le dividende au titre de l'exercice 2015 à 2,44 euros par action, stable par rapport à 2014. Compte tenu des trois acomptes de 0,61 euro par action relatifs à l'exercice 2015, un solde du même montant de 0,61 euro est donc proposé. Le conseil propose également que l'AG décide d'offrir aux actionnaires la possibilité de recevoir le paiement de ce solde du dividende relatif à l'exercice 2015, soit en numéraire, soit en souscrivant à des actions nouvelles de la société en bénéficiant d'une décote de 10%.
Le solde serait détaché de l'action sur Euronext Paris le 6 juin 2016. Le prix d'émission de chaque action nouvelle sera égal à 90% de la moyenne des premiers cours cotés lors des vingt séances de bourse précédant le jour de l'assemblée diminuée du montant dudit solde et arrondi au centime d'euro immédiatement supérieur. Le paiement en numéraire ou la livraison des actions éventuellement émises, selon l'option retenue, devra intervenir à compter du 23 juin 2016...

Le géant pétrolier a enregistré sur les trois derniers mois de l'année un résultat opérationnel ajusté des secteurs de 2,093 milliards de dollars, en repli de 44%, pour un chiffre d'affaires en baisse de 28% à 37,75 Mds$. Le résultat net ajusté s'est établi à 2.075 Mds$, en recul de 26%, mais supérieur aux 1,77 Md$ attendus par les analystes, alors que le résultat net est déficitaire à hauteur de 1,63 Md$ avec de nouvelles dépréciations d'actifs. La production d'hydrocarbures a atteint 2,352 millions de barils équivalent pétrole par jour, en hausse de 5,5% grâce notamment aux démarrages de nouveaux projets.
Sur l'ensemble de l'exercice 2015, Total a vu son bénéfice net grimper de 20% à 5,1 Mds$. Le résultat net ajusté a reculé de 18% à 10,5 Mds$ pour des revenus en chute de 30% à 165,4 Mds$.

La cure d'amaigrissement se poursuit en 2016

Dans un environnement adverse, la major prévoit de réduire ses investissements organiques à environ 19 milliards de dollars cette année, contre 20 à 21 Mds$ visés précédemment. Total prévoit également de renforcer son programme d'économies, ce qui devrait permettre à ses réductions de coûts opérationnels d'atteindre 2,4 milliards de dollars en 2016. La société table également sur 4 milliards de cessions d'actifs en 2016, soit le même niveau qu'en 2015.

 
0 commentaire - Total : le titre se stabilise
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]