Total : privilégierait d'abord le GNL en Iran

Total : privilégierait d'abord le GNL en Iran

Champ solaire Shams 1, Emirat d'Abou Dhabi développé sur un partenariat Masdar, Total et Abengoa Solar

Boursier.com, publié le vendredi 17 juillet 2015 à 11h59

Alors que l'Iran va à nouveau pouvoir ouvrir ses portes aux groupes étrangers suite à l'accord sur le nucléaire signé cette semaine avec les grandes puissances mondiales, Total devrait êtreune des principales entreprises françaisesà profiter de cette ouverture. Si le groupe dirigé par Patrick Pouyanné s'intéresse logiquement à des projets dans le pétrole, il privilégierait avant tout le gaz naturel liquéfié. "Nous nous penchons à la fois sur le gaz et le pétrole. Lorsque nous avons dû quitter l'Iran en 2006, nous travaillions activement sur un projet de GNL sur (le gisement) South Pars. Donc, dans un premier temps, nous serons très attentifs aux projets gaziers", explique ainsi le patron de Total au quotidien économique russe Kommersant.

L'Iran, qui dispose de réserves de gaz naturel s'élevant à 34.000 milliards de mètres cubes, soit environ 18% des réserves mondiales totales, pourrait à long terme devenir l'un des premiers pays producteurs de gaz au monde.

 
0 commentaire - Total : privilégierait d'abord le GNL en Iran
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]