Transgene : nouvelle publication

Transgene : nouvelle publication©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 23 décembre 2015 à 09h09

Transgene annonce la publication, dans la revue médicale 'The Lancet Oncology', des résultats de l'étude de phase 2b TIME de l'immunothérapie TG4010 en cancer bronchique non à petites cellules.

Les résultats de la partie phase 2b de l'étude de phase 2b/3 TIME du produit d'immunothérapie TG4010 en cancer bronchique non à petites cellules (NSCLC : non small cell lung cancer) ont été publiés dans la revue médicale The Lancet Oncology. L'article, intitulé "TG4010 immunotherapy and first-line chemotherapy for advanced non-small-cell lung cancer (TIME): results from the phase 2b part of a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 2b/3 trial", par E. Quoix et al, est à présent disponible en ligne.

L'article commente les résultats de cette étude randomisée, en double aveugle contre placebo, évaluant TG4010 en combinaison avec la chimiothérapie en première ligne chez 222 patients atteints de NSCLC de stade IV. Ainsi que cela a déjà été rapporté, des améliorations de la survie sans progression, de la survie globale, du taux de réponse et de la durée de la réponse, ont été observées dans le groupe des patients recevant le TG4010 par rapport au groupe contrôle, améliorations encore plus notables chez les patients ayant un niveau 'bas' de lymphocytes triples-positifs activés (biomarqueur TrPAL), de même que chez des patients ayant à la fois un niveau 'bas' de TrPAL et une histologie non squameuse. TG4010 a été bien toléré, les effets secondaires dans le groupe recevant ce produit étant de nature et de fréquence similaires à ce qui avait été observé dans les études de phase 2 antérieures. Les effets secondaires associés à TG4010 les plus fréquents étaient des réactions faibles à modérées au site d'injection.

"Les résultats de l'étude TIME publiés aujourd'hui viennent à l'appui de la poursuite du développement de TG4010 pour le traitement du cancer bronchique non à petite cellule" a déclaré le Docteur Elisabeth Quoix, Chef du département de pneumologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Investigateur - coordonnateur de l'étude TIME et premier auteur de l'article. "Il est urgent de disposer de nouveaux traitements du cancer du poumon et les immunothérapies sont porteuses de grandes promesses. Il est important de continuer à faire avancer de nouveaux traitements, en particulier en combinaison avec d'autres thérapies et je suis impatiente de voir TG4010 poursuivre son développement, dans cette importante indication, en combinaison tant avec la chimiothérapie qu'avec les bloqueurs de points de contrôle immunitaire".

 
0 commentaire - Transgene : nouvelle publication
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]